AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Investissement massif dans l’agriculture marocaine : le programme d’appui en détail
L'agrégation agricole « nouvelle génération » est lancée
Mohammed Sadiki, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts - Ph : MAPM

Investissement massif dans l’agriculture marocaine : le programme d’appui en détail

Préparer la prochaine campagne agricole : le Maroc débloque 10 milliards de dirhams pour le secteur agricole.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a déclaré que le lancement du programme exceptionnel d’appui au secteur agricole permettra une bonne préparation de la prochaine campagne agricole et soutiendra les agriculteurs pour atténuer l’impact de la hausse des prix des intrants agricoles sur le coût de production.

Ce programme, élaboré en réponse aux directives de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, dispose d’un budget de 10 milliards de dirhams (MMDH). Son objectif est également de minimiser les effets du déficit hydrique sur l’activité agricole et les agriculteurs. Le ministre Sadiki a souligné ces points lors d’une réunion de la commission des secteurs productifs à la Chambre des Représentants.

Ce programme proactif vise à réduire les conséquences de la faiblesse des précipitations et de la conjoncture mondiale sur l’activité agricole. Il comprend des mesures de protection du capital animal et végétal, avec des budgets respectifs de 5 MMDH et 4 MMDH. De plus, il prévoit le renforcement des ressources financières du Crédit Agricole du Maroc (CAM) avec 1 MMDH, et un accord-cadre en ce sens a été signé le 13 juin, sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, avec les partenaires concernés.

Le ministre a détaillé que la protection du cheptel et le soutien aux filières de production concernent les ovins, les caprins, les camelins et les volailles. Il a assuré que l’orge subventionné serait fourni aux éleveurs au prix de vente de 2 dirhams/kg, avec un budget de 2,8 MMDH, soit 18 millions de quintaux. De même, les aliments composés subventionnés pour l’élevage bovin seraient fournis aux éleveurs au prix de 2,5 dirhams/kg, pour un budget de 1,1 MMDH, soit un volume estimé à 6 millions de quintaux. Les aliments composés pour la volaille seront également subventionnés avec une enveloppe globale de 1,1 MMDH, soit 800 000 tonnes, selon les prix actuels du marché.

En ce qui concerne le soutien aux filières végétales, le ministre a indiqué que les subventions concernent les engrais azotés et potassiques, les semences de tomates, les pommes de terre et les oignons, au niveau national, afin de réduire les coûts élevés de production. De même, les engrais solubles pour les tomates rondes bénéficieront de subventions pour un budget de 2,2 MMDH.

Le programme comprend également le renforcement du système de protection contre la grêle dans les zones à haut risque, par l’acquisition de groupes électrogènes résistants à la grêle, pour un budget de 100 millions de dirhams (MDH).

Concernant les mécanismes de mise en œuvre du programme, le ministre Sadiki a expliqué qu’un guichet serait installé dans les points de vente agréés par le ministère pour subventionner les fourrages simples et les engrais. En ce qui concerne les aliments composés, une distribution ciblée à travers les coopératives a été adoptée. De plus, la distribution ciblée sera basée sur une plate-forme électronique conforme aux procédures du Fonds de développement agricole. La subvention des tomates rondes, des pommes de terre et des oignons sera également effectuée selon les procédures du Fonds de développement agricole.

Le ministre a conclu en soulignant que ce programme exceptionnel s’inscrit dans la continuité du programme exceptionnel d’atténuation des effets du retard des précipitations (2021/2022). Ce dernier comprenait la distribution d’orge, l’approvisionnement en bétail, la gestion de la rareté de l’eau, le renforcement de la bonne santé du troupeau, l’irrigation complémentaire, ainsi que l’assurance multirisque climatique pour les céréales, les légumineuses et les cultures. De plus, un programme de garantie multirisque pour les arbres fruitiers a bénéficié à 2 713 agriculteurs assurés.

Partager

Regardez aussi

Maroc : La production d'oignons a augmenté de 2,2%

Le marché indien est à la recherche de 500 000 tonnes d’oignons

Le gouvernement indien a lancé une vaste opération d’achat visant à acquérir 500 000 tonnes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *