Forum Commentaires: السلام عليكم ممكن نتواصل في ما يخص ارض للبيع شكرا -- السلام عليكم ممكن نتواصل في ما يخص ارض للبيع شكرا -- اظهر قطاع النباتات العطرية والطبية بعض المرونة في مواجهة الجفاف. تتميز النباتات المغربية العطرية والطبية بغناها وتنوعها وقيمتها الاجتماعية والاقتصادية.… -- انا لله و انا اليه راجعون, بعد اسبوعين من فراقي عمي السي عبد العزيز ها هو عمي و صديق طفولتي… -- السلام عليكم عندي ارض فلاحية في بن سليمان بغيت ندير مشروع ديال الدجاج البلدي من أجل إنتاج البيض كتقلب على… -- - Forum: -- Bonjour, Merci et bravo pour le concepteur de ce site. J’envisage de planter 22 hectares d… -- Salam à tous : Nous sommes une société d’édition et d’intégration de logiciel de gestion d… -- Salam, Je suis un MRE qui veut s’installer au Maroc prochainement. Après le Corona j’e… -- Cher Messieurs, Je m’appelle Miriam et je travaille dans le département commercial de la sociét… -- Bonjour, Nous préparons pour bientôt notre retour au Maroc. Quelle est la fourchette habituelle p… -- Si vous etes interessés par l’export, nous vous proposons de nous rejoindre: plus de 200 com… -- ايحث عن مشتري بالجملة لنبثة اكليل الجبل ازير
Accueil / Actualités / Actu internationales / Glyphosaste : Monsanto condamné à payer plus de 80 millions de dollars

Glyphosaste : Monsanto condamné à payer plus de 80 millions de dollars

L’entreprise américaine Monsanto condamnée à verser plus de 80 millions de dollars.

Le géant américain Monsanto spécialisé dans les biotechnologies agricoles a été condamné à verser plus de 80 millions de dollars à un retraité malade d’un cancer qu’il attribue au Roundup, le désherbant vedette du groupe racheté par l’allemand Bayer.

Un jury populaire de San Francisco conclut, pour la deuxième fois, que le Roundup a causé un cancer et que Monsanto est coupable de n’avoir rien fait pour prévenir des dangers possibles de son produit au glyphosate.

Bayer s’est d’ailleurs dit « déçu par la décision du jury » dans un communiqué, mais estime qu’elle « ne change rien au poids de 40 ans de science et de conclusions d’agences de régulation dans le monde entier qui soutiennent que notre désherbant au glyphosate est sûr et qu’il n’est pas cancérigène ».

Edwin Hardeman, 70 ans, avait été diagnostiqué d’un lymphome non-hodgkinien en 2015 avant d’attaquer la firme l’année suivante, estimant que sa maladie était due au Roundup dont il s’est servi pendant plus de 25 ans pour désherber sa propriété en Californie.

Au-delà de ce procès, Bayer fait face à quelque 11.200 procédures similaires rien qu’aux Etats-Unis.

Avec AFP

Regardez aussi

Maroc : une plateforme civile pour le suivi des projets verts

Maroc : une plateforme civile pour le suivi des projets verts

Mise en place d’une plateforme civile pour le suivi des projets verts. Une plateforme nationale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *