Accueil / Actualités / Fonds d’investissements pour l’agriculture en Afrique
image_not_found

Fonds d’investissements pour l’agriculture en Afrique

Agriculture pour les pays en voie de développement “Nisaba” le nouveau fonds d’impact Investing

Nisaba est l’appellation du nouveau fonds d’impact investing qui compte développer les investissements pour l’agriculture et pour aider les communautés à faibles revenus dans les pays en voie de développement. Pour cela, le fond prévoit d’injecter cinquante millions dans les pays du Sud, en partenariat entre Bamboo Finance et Louis Dreyfus Holding.

Bamboo est une société de capital investissement qui s’est spécialisée dans les investissements dirigés vers les communautés à faibles revenus dans les pays en développement. Louis Dreyfus Holding (164 ans de présence dans la chaîne de valeurs au niveau du monde et particulièrement en Afrique), a initié la Louis Dreyfus Commodities“, une entreprise qui assure véritablement un leadership dans la production, la transformation et le commerce des matières premières agricoles. Ses activités couvrent la chaîne des valeurs sur dix matières principales au Moyen-Orient et en Afrique avec des hubs principaux à Dubaï, Nairobi, Johannesburg et Accra.

Les objectifs de ces investissements pour l’agriculture

Les objectifs pour ces investissements pour l’agriculture sont nombreux. Tout d’abord, ils consistent à rendre utilisable le capital long terme pour différentes missions comme le développement des capacités techniques, la promotion et le développement d’un secteur plus équitable, favoriser l’innovation, ou l’amélioration de la redistribution des richesses aux fermiers et à leurs communautés.

Pour exemple, un pays comme la République Démocratique du Congo a des difficultés de plusieurs ordres. Le manque d’expertise pour les banques et institutions empêche donc le développement des crédits dans le secteur agricole. Les établissements qui interviennent et choisissent d’intervenir en aval du projet, lorsque l’opérateur agricole s’apprête à écouler sa marchandise et que le risque est très réduit font face à un secteur très volatile et complexe, ce qui n’incite donc pas à un intérêt particulier des banques et institutions de microfinance qui opèrent en RDC.

“Nisaba” s’engage à soutenir les PME qui évoluent sur toute la chaîne de valeur agricole en Afrique subsaharienne. Le sponsor du projet, Louis Dreyfus Holding, compte investir jusqu’à 10 millions de dollars américains. Ce modèle s’il réussit, pourrait susciter d’autres projets financés à des proportions plus importantes pour atteindre cette fois les PME en plus des petits producteurs familiaux. Le projet “Nisaba” espère atteindre les cibles grâce à un vaste réseau d’expertises locales et l’accès à la finance et au savoir-faire en impact investing.

Le projet d’investissement pourquoi ?

Le projet veut répondre au fait que la population mondiale est estimée à 2 milliards en 2050 et que 330 millions d’africains vont donc intégrer le marché de travail d’ici à 2025.  Ainsi il va falloir renforcer le rôle des privés dans la recherche des solutions durables et selon la pression démographique et pouvoir donner une chance d’emploi à de nombreux jeunes.

Ainsi et grâce à la disponibilité d’un financement rare dans ce secteur, beaucoup de ces jeunes pourront profiter d’un marché en pleine expansion, il sera possible d’aider les  PME à un meilleur accès aux données, à la formation, aux technologies de l’innovation et à la finance ainsi qu’à la gestion des risques. L’objectif vise aussi à relier les producteurs et les consommateurs finaux.

Tout cela permettra de soutenir les capacités techniques locales de manutention après-récolte ou d’examiner les solutions de transformation à valeur ajoutée et de conditionnement. Dans une région où les potentialités quasi inexploitées à ce jour sont encore nombreuses, ce projet poussera le secteur agricole.

Regardez aussi

Maroc exporte fruits et légumes Espagne

Le Maroc exporte plus de 8 MMDH de fruits et légumes vers l’Espagne

Les exportations de fruits et légumes marocains vers l’Espagne ont augmenté en valeur. L’Espagne a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *