Accueil / Actualités / Actu Maroc / Filière oléicole : Des coûts plus élevés en vue lors de cette campagne
Filière oléicole : Des coûts plus élevés en vue lors de cette campagne
Filière oléicole : Des coûts plus élevés en vue lors de cette campagne.

Filière oléicole : Des coûts plus élevés en vue lors de cette campagne

La filière oléicole marocaine fera face à une hausse probable des coûts.

Revenant sur la situation de la filière oléicole, le professeur Noureddine Ouazzani, directeur de l’Agropole olivier Meknès a souligné que la question des coûts sera primordiale cette année.

Selon le professeur, «Nous aurons sans aucun doute des coûts plus élevés que d’habitude». Évidemment, cela aura un impact sur les prix finaux, au marché local et à l’export. Au cours de la campagne oléicole précédente, l’export de l’huile d’olive a été interrompu, souligne Abdellatif Chaoui, président du Groupement d’intérêt économique (GIE) Jenane Ouazzane à La Vie Eco. Abdesslam Oughad, président d’un autre GIE situé à Béni Mellal, confirme ce constat.

L’exportation commence normalement après le mois de mars, période à laquelle l’opération de stockage prend fin. C’est également la période où on commence à ressentir la demande provenant de l’étranger.  La campagne précédente, les GIE et les coopératives n’ont pas eu assez de temps pour entamer les opérations d’export. C’est probablement ce qui explique que le stock d’huile d’olive au Maroc s’élève à 50.000 tonnes actuellement.

Pour Noureddine Ouazzani, la hausse des prix est due à la faible mécanisation des processus de récolte et de trituration, un phénomène qui perdure à cause du manque de valorisation générale. Cette année, la récolte risque d’être encore plus pénalisée que les années passées.

«La question qui se pose est la suivante : Est-ce qu’on continuera à transporter les ouvriers agricoles, entassés dans les camionnettes comme nous le faisions avant ? Je ne pense pas. Le coût de transport sera donc multiplié par deux ou trois», poursuit M. Ouazzani.

L’un des chantiers les plus importants de la filière oléicole sera l’organisation de la récolte. Aussi, l’huile en vrac continue à occuper une place importante dans la filière, bien qu’il s’avère difficile de connaître sa part du marché, par rapport à l’huile valorisée.

Regardez aussi

Le Maroc augmente ses exportations agricoles vers les pays ouest-africains

Le Maroc augmente ses exportations agricoles vers les pays ouest-africains

La reprise de la demande extérieure accroît les exportations marocaines de fruits et légumes. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *