AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / FAO : Transformer les systèmes agroalimentaires en Afrique est une urgence
onu maroc afrique

FAO : Transformer les systèmes agroalimentaires en Afrique est une urgence

La nécessité de transformer les systèmes agroalimentaires en Afrique a été mise en exergue lors de l’ouverture de la 33ème session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique (ARC33) par la Réunion des hauts fonctionnaires aujourd’hui à Rabat.

Comme annoncé précédemment L’événement, qui se déroule du 26 au 28 mars, réunit des centaines de délégués via des sessions Zoom, avec une retransmission en direct sur le web, avant la réunion ministérielle prévue du 18 au 20 avril prochain.

Organisée par le Bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et accueillie par le Royaume du Maroc, la conférence vise à évaluer le contexte actuel de la sécurité alimentaire en Afrique et à définir la voie à suivre pour une transformation efficace des systèmes agroalimentaires.

Au cœur des discussions se trouve le Cadre stratégique 2022-31 de la FAO, qui promeut la transformation vers des systèmes agroalimentaires plus efficaces, inclusifs, résilients et durables, axés sur quatre axes d’amélioration : la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie.

M. Mohammed Sadiki, Ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts du Royaume du Maroc, a souligné l’engagement continu de son pays envers le développement agricole et rural en Afrique et a salué la contribution de la FAO à cet égard.

Dans son discours d’ouverture, M. Abebe Haile-Gabriel, Sous-Directeur général de la FAO et Représentant régional pour l’Afrique, a souligné l’urgence et l’opportunité de transformer les systèmes agroalimentaires de l’Afrique face à des défis considérables.

La journée d’ouverture de la Réunion des Hauts Fonctionnaires a couvert un large éventail de sujets, notamment les perspectives de sécurité alimentaire régionale, les avancées technologiques, les politiques commerciales, la résilience aux changements climatiques et économiques, ainsi que le financement pour éliminer la faim.

Les discussions des jours suivants porteront sur les réalisations de la FAO en Afrique, la valorisation des aliments indigènes africains, la réduction des pertes et gaspillages alimentaires, et l’exploitation de la science, de l’innovation et des partenariats stratégiques.

La réunion des hauts fonctionnaires vise à définir des recommandations concrètes et impactantes pour une meilleure production, nutrition, environnement et qualité de vie en Afrique, en préparation de la réunion ministérielle prévue en avril.

Plus de 50 ministres des États membres africains, ainsi que des représentants de l’Union africaine, des organisations donatrices, de la société civile et du secteur privé, sont attendus au Maroc pour le segment ministériel, avec des discours d’ouverture prévus de M. Qu Dongyu, Directeur général de la FAO, et des représentants du gouvernement marocain.

Partager

Regardez aussi

Rencontre organisée, mardi (12/07/16) à Rabat, par le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et la lutte contre la désertification (HCEFLD) sous le thème "Les coopératives forestières, un cadre adéquat pour faire face aux effets des changements climatiques", à l’occasion de la journée internationale des coopératives.

Béni Mellal célèbre la Journée Internationale des Coopératives

Le jeudi, Béni Mellal a vibré au rythme de la Journée internationale des coopératives, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *