AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Les exportations de fruits du Royaume-Uni vers l’UE reculent de 50%
La Russie réduit ses importations de fruits et légumes
Fruits - ph : DR

Les exportations de fruits du Royaume-Uni vers l’UE reculent de 50%

Une baisse importante des ventes de fruits depuis le Royaume-Uni vers les pays de l’UE suite à l’introduction de barrières commerciales, est à signaler.

Les échanges commerciaux entre l’UE et le Royaume-Uni patinent dans les deux sens. Ainsi désormais, on apprend que les exportations de fruits du Royaume-Uni vers l’UE ont perdu plus de la moitié de leur valeur, soit près de 135 millions de livres sterling, au cours des deux années précédant mars 2023, selon de nouvelles données publiées par le Guardian.

La baisse fait suite à l’introduction de nouvelles barrières commerciales, notamment les certificats sanitaires et les formalités douanières, après le départ du Royaume-Uni après le Brexit de l’Union douanière de l’UE et du marché unique européen.

Au cours des 12 mois se terminant fin mars 2023, les ventes de fruits du Royaume-Uni aux pays de l’UE se sont élevées à 113,8 millions de livres sterling, bien en deçà des 148,5 millions de livres sterling générés au cours de l’année jusqu’au 31 mars 2021.

Commentant les données, le spécialiste interrogé et cité par Hortidaily a déclaré que les expéditions de fruits vers les ports de l’UE couraient désormais un plus grand risque de retards pouvant affecter la qualité des produits, ce qui signifiait que davantage de clients sur le continent préféraient importer d’ailleurs.

« De longs retards dans les ports britanniques dissuadent de nombreux producteurs de fruits d’envoyer leurs produits à l’étranger », a déclaré Rebecca Copping au journal. « Pour un pays qui a la réputation historique de produire des fruits de haute qualité, il est dommage que les formalités administratives rendent plus difficile pour les agriculteurs d’exporter leurs marchandises.

« Même une inflation à deux chiffres n’a pas été suffisante pour ramener la valeur des exportations de fruits dans le noir. Cela montre à quel point les dégâts ont été infligés au secteur.

D’autres barrières pourraient être imposées aux importations de produits frais de l’UE vers le Royaume-Uni à la fin de 2023, bien que l’introduction de ces exigences ait déjà été reportée à plusieurs reprises.

Partager

Regardez aussi

Festive olives - ph : DR

Réunion du Conseil Oléicole International, qui représente 94% de la production mondiale, sur les perspectives d’avenir

Madrid a récemment accueilli la session plénière de la 119e réunion du Conseil des membres …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *