AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Export : les marchés africains sont très demandeurs des carottes marocaines
Astuces pour prévenir la mouche de la carotte
Carottes - ph : DR

Export : les marchés africains sont très demandeurs des carottes marocaines

La part des exportations de carottes marocaines vers l’UE a diminué à 2 % en 2022.

Les exportations de carottes marocaines continuent d’augmenter de manière constante. En effet, leur volume a été multiplié par près de 1,5 en 2022, et cette tendance se poursuit en janvier 2023. Il est intéressant de noter que contrairement à de nombreux autres fruits et légumes, la région de l’Afrique subsaharienne reste la destination d’exportation la plus importante pour les carottes marocaines.

Les exportations de carottes en provenance du Maroc ont connu une croissance annuelle de 46 % depuis 2017, atteignant un record de 43 000 T en 2022. La saison d’approvisionnement a également été prolongée, avec un pic déplacé à la fin de l’automne 2022. Bien que ces exportations vers l’UE aient atteint leur apogée en 2020, seules 730 T ont été exportées depuis le Maroc vers l’UE en 2022, ce qui représente une diminution significative. En janvier 2023, le Maroc a démarré l’année avec un record de 2 700 T d’exportations de carottes, soit une augmentation de 80 % par rapport à janvier de l’année précédente, communique un rapport d’EastFruit.

Aujourd’hui, le Maroc se concentre principalement sur les pays d’Afrique subsaharienne pour l’exportation de carottes. En parallèle, la part des exportations de carottes vers l’UE a diminué, passant de 10 % en 2017 à seulement 2 % en 2022. Les exportations de carottes vers l’UE ont atteint leur pic de 1 400 T en 2020 mais ont chuté à 730 T deux ans plus tard.

Le Maroc exporte principalement des carottes vers les pays d’Afrique de l’Ouest, qui se trouvent dans la partie ouest de la région du Sahel africain. D’après la même source, ces zones importent une quantité croissante de carottes en raison des conditions climatiques défavorables et de l’augmentation des prix des engrais. Les producteurs locaux ont été confrontés à des inondations dévastatrices, après une sécheresse l’année précédente. Enfin, la Mauritanie a doublé ses importations de carottes et d’oignons au cours des cinq dernières années, principalement en provenance des Pays-Bas, de la Belgique et du Maroc, pour faire face au niveau élevé de menace de famine dans la région.

Partager

Regardez aussi

Rencontre organisée, mardi (12/07/16) à Rabat, par le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et la lutte contre la désertification (HCEFLD) sous le thème "Les coopératives forestières, un cadre adéquat pour faire face aux effets des changements climatiques", à l’occasion de la journée internationale des coopératives.

Béni Mellal célèbre la Journée Internationale des Coopératives

Le jeudi, Béni Mellal a vibré au rythme de la Journée internationale des coopératives, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *