AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Oranges : Les espagnols veulent contourner les réexportateurs néerlandais en s’approvisionnant directement en Egypte
Oranges le Maroc deuxième fournisseur Espagne
Oranges - Ph : DR

Oranges : Les espagnols veulent contourner les réexportateurs néerlandais en s’approvisionnant directement en Egypte

Agrumes : Les opérateurs espagnols font le choix des oranges égyptiennes.

Les opérateurs espagnols du secteur des agrumes ont récemment choisi de contourner les réexportateurs néerlandais en acquérant directement des oranges en Égypte. Cette démarche, décidée en raison d’une baisse significative de la production nationale espagnole, suscite des interrogations quant à la manière dont ces fruits seront étiquetés et commercialisés sur le marché espagnol.

Malgré une augmentation exponentielle des importations d’oranges égyptiennes par les entreprises espagnoles, les professionnels du secteur assurent que le respect des normes d’étiquetage ne sera pas compromis. Un opérateur du secteur déclare catégoriquement à Freshplaza qu’il ne fait aucun doute pour lui que les fruits seront correctement étiquetés, en indiquant le pays d’origine de la production, et pas seulement là où il a été emballé.

En Espagne, bien que certaines voix aient exprimé des doutes quant à la transparence de l’étiquetage des fruits en provenance d’Égypte, le système juridique espagnol stipule clairement que les produits originaires de pays tiers doivent indiquer le lieu d’origine de manière « facilement compréhensible, à un endroit bien en vue et d’une manière facilement visible, clairement lisible et indélébile. »

Face à des préoccupations antérieures liées à la concurrence déloyale, un opérateur souligne à la même source que les fruits importés passent par la douane, sont enregistrés et répondent à toutes les exigences légales. Il insiste sur le caractère légal de la vente de ces produits sous des marques espagnoles, tout en rappelant que d’autres fruits importés, tels que les oranges d’Afrique du Sud en juillet, affichent clairement leur origine sur l’étiquette. « Cette année, l’Espagne a décidé de changer les règles du jeu », déclare l’opérateur. « En ce qui concerne les oranges, l’Égypte était presque un terrain de chasse privé pour les Pays-Bas. Ce n’était pas une origine avec laquelle l’Espagne travaillait habituellement, mais en raison du manque de fruits sur le marché espagnol, les opérateurs ont choisi d’acheter directement en Égypte, contournant les réexportateurs néerlandais. »

Les données du commerce extérieur espagnol, fournies par Datacomex, confirment cette nouvelle orientation. Alors que les importations d’oranges des Pays-Bas ont totalisé 24 043 tonnes en 2021, les chiffres ont chuté de manière significative en 2022, atteignant seulement 10 326 tonnes, soit une baisse de 57%.

Répondant aux spéculations concernant l’étiquetage des oranges égyptiennes, l’opérateur dénonce une « controverse artificielle » visant à maintenir les positions commerciales antérieures. Il souligne que si les fruits sud-africains sont correctement étiquetés en été, il ne devrait y avoir aucune raison de douter de l’étiquetage des oranges égyptiennes.

Lire aussi : L’Égypte challenge toujours plus le Maroc sur le marché européen des fruits et légumes

Cette initiative marque un tournant significatif pour l’industrie espagnole des agrumes, illustrant la flexibilité des opérateurs face aux fluctuations du marché et démontrant un engagement envers la transparence et la conformité légale. La décision de contourner les réexportateurs néerlandais ouvre la voie à de nouvelles dynamiques dans le secteur des agrumes en Espagne.

Partager

Regardez aussi

ovins

Le Maroc dans le Top 3 des pays arabes possédant le plus de bétail en 2024

Selon le site “World Population Review” le classement des pays arabes possédant le plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *