Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Espagne s’inquiète face à la surproduction de framboises du Maroc
framboises maroc

L’Espagne s’inquiète face à la surproduction de framboises du Maroc

L’Espagne s’inquiète face à la surproduction de framboises du Maroc

Les exportations marocaines de framboises vers l’UE ont augmenté de 400,31% au cours des cinq dernières années. Elles sont passées de 5 436 tonnes en 2014 à 21 761 tonnes en 2018. Selon l’association Freshuelva, cette augmentation est à l’origine de «perturbations sur les marchés de l’UE en raison de l’offre excédentaire qu’elles génèrent. Ceci entraîne une baisse des prix et affecte négativement les framboises espagnoles et européennes, dont le prix a baissé de 14,72% entre janvier et août 2019 par rapport à 2018. »

Lors d’une réunion présidée par le directeur général des productions et marchés agricoles, Esperanza Orellana, Freshuelva a présenté ces données et a demandé au ministère de l’Agriculture d’établir des mesures pour contrôler l’accès des marchandises de ce pays tiers, ainsi que l’étiquetage des fruits rouges et notamment des framboises entrant en Espagne depuis le Maroc et atteignant le marché européen.

Le secteur espagnol de la production de baies (fraises, framboises, myrtilles…) occupe le cinquième rang mondial. Avec seulement 15 000 hectares consacrés à la culture des baies, il représente 3% de la production agricole du pays et affiche une balance commerciale positive qui dépasse 1 000 millions d’euros.

Lors de la campagne 2018/19, la production de baies aurait dépassé les 450 000 tonnes, soit 4% de plus que la saison précédente. Il y a un contraste entre la stabilité de la production de fraises et la croissance des framboises et bleuets ces dernières années, avec de bonnes perspectives commerciales sur le marché européen après une croissance de 25% au cours des 5 dernières années.

L’Espagne est également devenue le premier exportateur de baies de l’UE, avec une part de marché de plus de 40%, suivie par les Pays-Bas avec 15%. Cette part atteint 53% dans le cas spécifique des fraises.

 

Regardez aussi

Aid al-Adha/Casablanca-Settat: L'offre passe le cap du million de têtes de bétail

Aid al-Adha/Casablanca-Settat: L’offre passe le cap du million de têtes de bétail

L’offre d’ovins et de caprins dépasse la demande estimée à 1 million de têtes (70%) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *