Accueil / Actualités / Actu internationales / Des drones pour cueillir les fruits

Des drones pour cueillir les fruits

« Le temps est venu pour les drones d’aider les agriculteurs à cueillir des fruits ».

De moins en moins de gens travaillent dans l’agriculture à l’échelle mondiale. Pour remédier à ce problème, Tevel Aerobotics Technologies, une entreprise de la région de Gedera, a aujourd’hui mis au point une machine volante automatisée qui permet de cueillir les fruits rapidement et efficacement, à forte intensité de main-d’œuvre, en prenant le relais des humains dans les vergers et serres.

« Il y a une pénurie massive de main-d’œuvre pour la cueillette des fruits », a déclaré Yaniv Maor, fondateur et PDG de Tevel. « Partout où vous allez dans le monde, il y a ce problème. »

Aux États-Unis, en Chine, au Japon, en Europe et ailleurs, l’écart se creuse entre la consommation de fruits, qui augmente, et la main-d’œuvre agricole, qui diminue. Alors que les agriculteurs investissent dans la terre, l’irrigation et la main-d’œuvre, une grande partie des fruits reste accrochée aux arbres parce qu’il n’y a pas assez de gens pour les cueillir.

Selon Maor, la solution à cette pénurie est un drone qui utilise une griffe mécanique à pinces pour prélever rapidement les fruits des arbres un par un et les déposer dans un bac sur le sol. Cette création permettra aussi de réduire les coûts des agriculteurs et d’augmenter le rendement de leurs cultures.

Les fruits sont cueillis en douceur « sans causer de dommages ou de meurtrissures. » Cette cueillette mécanisée ne convient généralement pas aux cultures à forte intensité de main-d’œuvre comme les fraises, qui peuvent être facilement écrasées par une main robotisée.

Le drone en question est moins de 40 ou 80 centimètres de diamètre selon les modèles, il est propulsé par un moteur électrique et ne nécessite qu’un opérateur pour son contrôle.

Le prototype du drone Tevel est capable de reconnaître les types de fruits en fonction de leur taille, de leur couleur et de leur maturité, ce qui les rend sensibles au type de fruit récolté. Jusqu’à présent, il peut détecter les oranges et de nombreuses variétés de pommes, et sera en mesure de cueillir de nombreuses autres sortes de fruits à l’avenir, y compris les mangues et les avocats, déclare Maor.

Tevel espère commercialiser ses premiers drones en 2020. M. Maor a indiqué que l’entreprise a déjà trouvé des clients potentiels dans plusieurs pays notamment la Chine et qu’elle cible les grandes entreprises et les producteurs de fruits ainsi que des fournisseurs de machines et des sous-traitants.

Regardez aussi

salon national de l'olivier

La sixième édition du Salon National de l’Olivier

La sixième édition du Salon National de l’Olivier aura lieu du 4 au 7 Décembre. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *