×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
jeudi 2 février 2023
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Dakhla : Des jeunes et des investisseurs privés disposeront de 5 200 ha irrigués par dessalement de l’eau de mer
Dakhla-Oued Eddahab : le projet de dessalement de l'eau de mer créera 10000 emplois

Dakhla : Des jeunes et des investisseurs privés disposeront de 5 200 ha irrigués par dessalement de l’eau de mer

Dans le cadre de l’opération du Partenariat Public-Privé (PPP),  un nouveau périmètre irrigué de 5 200 hectares (ha) par dessalement de l’eau de mer sera attribué à des jeunes et des investisseurs privés.

Dans le contexte de l’opération du Partenariat Public-Privé (PPP), le ministère de l’Agriculture entend mettre à disposition 5 200 ha supplémentaires de terres irriguées, avec l’ADA (Agence pour le Développement Agricole). Des jeunes de Dakhla-Oued Ed Dahab et des opérateurs privés seront les bénéficiaires de cette zone irriguée par dessalement d’eau de mer.

A cet effet, l’ADA a lancé un appel d’offres PPP pour ces terres agricoles domaniales de cette partie sud du Maroc, afin d’atteindre cet objectif. Plus précisément, le projet, qui s’allie au nouveau modèle de Développement des Province du Sud, et qui utilisera l’énergie éolienne dans la Province d’Oued Ed-Dahab, notamment dans la commune de Bir Anzarane, créera cette future frontière qui sera irriguée, et ce, dans le contexte du plan intégré de dessalement d’eau de mer à grande échelle précise Challenge.

En outre, Dakhla Water & Energy Company (Dawec), une joint-venture entre International Power, filiale du groupe français Engie et Nareva, aura la responsabilité de construire le nouveau parc éolien dans la zone, et ou la majeure partie de l’eau traitée à cette station de dessalement de Dakhla, soit 30 millions de m3 par an, servira à l’irrigation des terres agricoles, indique le Département de l’Agriculture, qui ajoute que la ville de Dakhla bénéficiera d’une autre partie de l’eau traitée pour son approvisionnement en eau potable, soit 7 millions de m3 par an. Il faut également noter que les investissements ont mobilisé une participation conjointe de l’Etat et des partenaires privés, respectivement à hauteur de 1,53 milliard de DH et 470 millions de DH, soit au total 2 milliards de DH.

Par ailleurs, selon la même source, l’appel d’offres permettra le développement de nouveaux périmètres irrigués en attribuant des terrains situés dans le domaine privé de l’Etat à de jeunes Marocains de la région de Dakhla-Oued Ed Dahab et à des hommes d’affaires privés, dans la logique du PPP. Aussi, concernant la durée de location des terres, elle variera en fonction du projet. Par exemple, la location longue durée prendra 25 à 40 ans. Pour la répartition des projets sur ces terres irriguées, les futurs 5 200 ha accueilleront au total 219 projets : 100 petits projets allant de 5 à 10 ha, 78 projets moyens allant de 10 à 40 ha, 34 grands projets allant de 40 à 147 ha, et 7 projets à grande échelle de 147 ha.

Ainsi, en mobilisant des investissements privés estimés à 2,5 milliards de DH pour l’aménagement de ces terres, ce projet de taille va générer une dynamique économique puissante pour la région de Dakhla Oued Ed-Dahab, selon le ministère de l’Agriculture, en soulignant les retombées agro-économiques et sociales, notamment 415.000 tonnes de primeurs, plus d’1 milliard de DH en valeur ajoutée par an et la création d’emplois permanents estimés à plus de 10 000.

Regardez aussi

Dakar accueille la participation du Maroc à une table ronde sur l’accélération du commerce

Sommet de Dakar : Participation du Maroc à la table ronde de Haut niveau sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.