Accueil / Technique / Dossier / Avocat : la tendance mondiale se confirme
La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : la tendance mondiale se confirme

Culture de l’avocat : la tendance mondiale se dessine.

Le marché mondial de l’avocat est globalement bon, dans la mesure où sa popularité continue de croître partout. Dans de nombreux pays, les prix des avocats cultivés localement et importés sont bons. Dans certaines régions, le reste de la saison est encore imprévisible, car le secteur de l’hôtellerie reprend au Royaume-Uni et des pays comme les Pays-Bas espèrent que les personnes privées de vacances à l’étranger cette année achèteront des avocats pour la consommation maison. En Afrique du Sud, toutefois les troubles actuels dans de nombreuses régions du pays ainsi qu’une récolte plus faible ont entraîné une saison décevante.

Pays-Bas : les Greenskins bénéficient d’un bon marché, mais les Hass de grand calibre sont sous pression

Si les avocats Hass ne sont pas chers en ce moment, un commerçant néerlandais ne se montre pas mécontent des ventes pour autant. « Les ventes continuent en tout cas d’être bonnes, si bien qu’aucun stock énorme ne se constitue. En ce moment, le marché change un peu. Le Pérou est présent sur le marché avec de nombreuses tailles grosses et les dernières cargaisons envoyées par ce pays devraient être constituées principalement de grosses tailles également. Les prix sont donc à un niveau bas, autour de 6 euros. Les petits calibres – dès le calibre 22 – sont limités en disponibilité et deviennent également plus chers ; ils approchent maintenant les 9 euros pour 4 kg. »

Le marché des avocats Greenskin se distingue également par sa bonne tenue. « Cela s’applique à toutes les tailles en fait. En raison de la mauvaise qualité du Kenya, la plupart des producteurs choisissent – sagement – de ne pas envoyer de produit. Cela limite l’offre à quelques produits d’Afrique du Sud et du Pérou. Les prix se maintiennent à un bon niveau, autour de 9-10 euros pour 4 kilos. De plus, la deuxième saison au Kenya ne reprend qu’en septembre. La période estivale est traditionnellement beaucoup plus calme pour les produits exotiques et maintenant que les premières vacances commencent, elle ne va que devenir plus calme. Le fait que moins de gens partent à l’étranger pourrait stimuler les ventes, mais cet été, les achats seront beaucoup moins nombreux. Heureusement, les petites tailles ont déjà commencé à se rétablir et, une fois que le Pérou aura envoyé le dernier lot, nous pourrons commencer la nouvelle saison en beauté », conclut le négociant néerlandais.

Belgique : prix élevés malgré une production plus importante du Pérou

Le Pérou propose actuellement des avocats. La qualité, l’offre et, pour cette période de l’année, le prix sont relativement élevés. La production péruvienne est supérieure de 30 % à celle de l’année dernière. Cependant, la demande asiatique est plus forte et le Chili, qui fait figure d’exception cette année, est très demandeur. Le Pérou exporte 140 camions d’avocats au Chili chaque semaine. Le Pérou commence à exporter des avocats Hass dès la fin du mois de mars ou le début du mois d’avril ; la pression sur les prix est alors plus forte car l’offre est plus importante. Toutefois, le prix est resté stable depuis un certain temps et l’augmentation de la production n’a pas entraîné de prix de dumping comme l’année dernière, car le volume est réparti sur davantage de marchés.

La part des petits fruits est plus faible. Pour des raisons climatiques, la matière sèche des avocats au Pérou a pris du retard, ils ont donc dû rester plus longtemps sur l’arbre, ce qui a donné lieu à des tailles plus grandes. Le prix des petits fruits est donc plus élevé que d’habitude. Le Chili commencera à expédier ses produits à la mi-août ou à la fin août, avec de bons volumes à la clé. L’année dernière, le Chili a connu une année creuse où la production était plus faible. Cette année, le pays a une année en cours avec une production suffisante.

Royaume-Uni : demande imprévisible en avocats alors que l’hôtellerie rouvre ses portes avec le beau temps

Le Pérou et l’Afrique du Sud sont actuellement les principaux fournisseurs d’avocats de l’Europe et du Royaume-Uni. Il s’agit de la haute saison pour ces pays. Le Pérou fournit 64 % du marché européen, l’Afrique du Sud 14 %, la Colombie 10 % et le Kenya 7 % (autres sources 5 %).

L’offre sud-africaine est constante pour le moment, après des difficultés d’accès aux conteneurs plus tôt dans la saison. Les émeutes qui se déroulent actuellement dans le pays sont préoccupantes et pourraient affecter l’approvisionnement à terme. La qualité est meilleure que l’année dernière, où des retards d’expédition ont été enregistrés et où les fruits sont restés en mer plus longtemps.

L’approvisionnement péruvien a été entravé par des grèves au début de la saison, mais celles-ci ont cessé depuis. La qualité du Pérou est également très bonne.

La demande dans le secteur du commerce de détail au Royaume-Uni a été très bonne, l’ouverture de la restauration et de l’hôtellerie a entraîné un ralentissement des ventes au détail, mais elles restent fortes.

Pour les fournisseurs, il est difficile de prédire comment sera la demande dans les 4 à 6 semaines à venir, alors que l’hôtellerie commence à ouvrir ses portes, mais il est probable que la transition sera lente. Le beau temps qui est prévu ce week-end entraînera une augmentation des ventes car les gens mangent plus de salade et dînent en plein air.

Italie : les problèmes logistiques et la forte demande estivale font grimper le prix de l’avocat

L’avocat devient de plus en plus populaire en Italie : la plus grande consommation se situe dans le nord du pays, bien que ce fruit soit également très populaire dans le sud, notamment chez les jeunes. L’avocat devient de plus en plus un produit de consommation : en effet, outre la restauration, il est très apprécié par les consommateurs, qui demandent un fruit plus mûr et prêt à être consommé.

Ces derniers jours, le prix de gros de l’avocat de première catégorie était très élevé, autour de 4 euros/kg. Cette situation semble être due à des facteurs logistiques, ainsi qu’au fait que la demande est soutenue en été. Les paquets vendus par le grossiste sont de 4 kg et coûtent actuellement environ 15-16 euros chacun. Les ventes seraient plus fluides si le prix était légèrement inférieur, mais les conditions actuelles ne laissent aucune place à une baisse des prix à court terme. L’origine actuelle des avocats, principalement par voie maritime, est l’Amérique du Sud, plus précisément le Pérou et la Colombie. Les avocats verts proviennent d’Afrique du Sud.

Un grossiste de Milan déclare : « Les campagnes de vente des greenskins sont presque terminées. Le peu de produit disponible est vendu à des prix très élevés pour une qualité douteuse. Au cours des prochains mois, jusqu’à la fin septembre, nous n’aurons à disposition que les variétés Hass du Pérou, du Brésil et de l’Afrique du Sud. Les prix y sont actuellement bas. A partir de septembre, la campagne d’avocats en provenance d’Israël reprendra. »

Un homme d’affaires sicilien ajoute : « Au cours de la saison qui vient de s’achever pour l’avocat sicilien, nous avons enregistré une augmentation significative de la productivité de 30 % pour atteindre environ 1 400 tonnes. Il est trop tôt pour faire des estimations pour la campagne 2021/22, nous tirerons les conclusions et élaborerons le programme et le calendrier avec les catégories à la mi-septembre. Les arbres sont pleins, grâce aux techniques de gestion extraordinaires, mais ce ne sera probablement pas une année superbe comme la précédente. Non pas en termes de qualité (qui est sans aucun doute excellente), mais en termes de quantité, compte tenu de la tendance climatique négative de plus en plus évidente et décisive entre le printemps et l’été, avec des températures fluctuantes en pré et post-floraison. »

Espagne : la production d’avocats en Espagne continue de croître alors que la saison connaît de bons prix

La saison espagnole de l’avocat débutera à la fin du mois de septembre. La récolte d’avocats Hass, la variété la plus couramment cultivée, devrait augmenter d’environ 20 % cette année grâce à une bonne nouaison favorisée par de bonnes conditions de culture. Quant aux variétés à peau verte comme le Bacon, la production devrait être inférieure d’environ 10 %. La superficie consacrée à l’avocat ne cesse de croître en Espagne, dans la province de Cadix, qui compte déjà environ 4 200 hectares, à Huelva, avec environ 2 500 hectares et à Valence, avec près de 1 500 hectares, Malaga (combinée à Grenade) étant la principale zone de culture avec 10 000 hectares. Toutefois, le secteur est confronté à des limitations croissantes en raison du manque d’eau.

L’Espagne importe actuellement des avocats provenant essentiellement du Pérou, qui domine les marchés européens, ainsi que de plus petits volumes de Colombie. Les avocats mexicains arriveront sur les marchés d’ici deux semaines. Selon un exportateur, le marché a été plutôt calme en juin, l’arrivée du Kenya ayant ajouté une pression sur l’offre et fait baisser les prix. Pour le moment, les ventes d’avocats sont meilleures que l’année dernière à la même période, avec une plus grande stabilité de la demande. Selon l’exportateur, le Pérou a mieux organisé son offre cette année. L’ouverture de nouveaux marchés tels que la Corée du Sud et le Japon et la croissance de 20 % des exportations vers le Chili cette année ont entraîné une diminution des conteneurs vers l’UE. L’été dernier, le Pérou envoyait environ 800 conteneurs par semaine alors que cet été, le Pérou envoie 500-550 conteneurs par semaine vers les marchés européens. L’ouverture progressive de la filière hôtelière a également un impact positif sur le marché européen.

Les gros calibres sont maintenant abondants sur le marché en raison d’une maturation tardive des fruits dans les arbres du nord du Pérou. Des promotions sont attendues dans les semaines à venir, ce qui pourrait stimuler la demande.

Afrique du Sud : saison d’avocats décevante avec des troubles causant des problèmes d’expédition

La saison des avocats en Afrique du Sud a été décevante jusqu’à présent, avec des volumes inférieurs aux prévisions. La récolte s’est maintenant déplacée vers le KwaZulu-Natal où les fruits ont été emballés et palettisés, mais ne peuvent être expédiés en raison des troubles dans la province et des fermetures de routes.

Selon un producteur local, aucune attaque n’a été perpétrée contre des exploitations d’avocats ou des centres de conditionnement dans le KwaZulu-Natal, malgré les troubles qui secouent actuellement le pays. S’ils ne sont pas en mesure d’exporter d’ici quelques jours, ils devront peut-être envisager un plan B et commercialiser les fruits localement.

L’estimation des exportations pour cette saison est de 16 millions de cartons de 4 kg, dont la plupart sont destinés à l’Europe où les volumes péruviens offrent une forte concurrence.

Le prix moyen de l’avocat sur le marché intérieur est de 16,66 R (0,96 euro) par kg.

Amérique du Nord : l’offre d’avocats faiblit avec la transition de la récolte mexicaine

L’offre d’avocats est quelque peu en baisse en Amérique du Nord, même si les fruits proviennent actuellement de plusieurs régions.

« Alors que le Mexique passe à la culture Flor Loca et que la saison californienne touche à sa fin, l’offre de l’industrie américaine est en baisse », explique un producteur californien.

Au niveau national, l’industrie californienne de l’avocat a récolté la majorité de sa récolte prévue de 250 millions de livres. Le calibrage des fruits est orienté vers les tailles 60 et 48 pour les avocats de l’État, dont la récolte a commencé plus tôt cette année et dont le pic de disponibilité se situe en août.

Le Mexique, le pays qui expédie le plus d’avocats aux États-Unis, a une récolte d’environ 2,9 milliards de livres de fruits pour l’année 2020-2021. Pour l’avenir, la récolte préliminaire pour 2021-2022 est estimée à 3 milliards de livres d’avocats. « La récolte du Mexique est également orientée vers les petits fruits de taille 48 et 60 », indique le producteur. « Par rapport à il y a quelques semaines, les prix sont plus élevés en raison de la transition de la récolte au Mexique. L’industrie observe généralement des prix plus élevés pendant la transition jusqu’à ce que la nouvelle récolte batte son plein. »

Et puis il y a le Pérou, où la récolte est en plein essor et devrait se poursuivre jusqu’en septembre. « Pour le Pérou, l’industrie est en pleine saison de la récolte prévue de 1 milliard de livres, qui est orientée vers les fruits plus petits de taille 60 et 48 », poursuivent-ils. Dans le même temps, le producteur note qu’il se tourne également vers des régions telles que l’Afrique du Sud pour continuer à fournir des régions comme l’Europe en avocats Hass tout au long de l’année.

Dans l’ensemble, l’offre d’avocats est semblable à celle de l’année dernière à la même époque. « À l’avenir, le secteur s’attend à ce que le marché s’équilibre à mesure que le Mexique achève sa transition vers la culture Flor Loca. »

Pendant ce temps, la demande d’avocats continue d’être forte. La consommation continue d’augmenter d’une année sur l’autre. Le plus grand défi est d’équilibrer l’offre et la demande.

Australie : record des exportations et du volume total de la récolte en Nouvelle-Zélande ; l’Australie s’attend à des récoltes parmi les plus importantes jamais enregistrées.

La valeur de l’industrie de l’avocat de la Nouvelle-Zélande a dépassé 227 millions de dollars néo-zélandais pour la saison 2020-21, avec 167 millions de dollars livrés par les exportations d’avocats et 60 millions de dollars de ventes sur le marché néo-zélandais. NZ Avocado a indiqué que la saison 2020 des avocats néo-zélandais a produit un volume d’exportation et un volume total de récolte record : 44 000 tonnes d’avocats ont été récoltées, avec 5,1 millions de plateaux (5,5 kg) exportés vers 11 marchés d’exportation, soit une augmentation de 10 % par rapport à la saison précédente. L’Australie a été le plus grand marché d’exportation d’avocats de la Nouvelle-Zélande, recevant plus de 4,2 millions de plateaux (5,5 kg). En 2020, la production nationale en Australie occidentale a été épuisée, ce qui a permis d’augmenter les importations. Environ 500 000 plateaux d’avocats ont été exportés vers huit marchés d’Asie, la Thaïlande étant le marché le plus important. Environ 2,5 millions de plateaux d’une valeur de plus de 60 millions de dollars ont été vendus en Nouvelle-Zélande au cours de la saison 2020.

Pendant ce temps, un grand producteur australien d’avocats s’attend à certaines des plus grandes récoltes que le pays a jamais produites en 2021, ce qui entraînera plus d’opportunités à la fois au niveau national et international. Ils ont noté : « Au cours des dix dernières années, le prix a été un facteur déterminant pour attirer de nouveaux clients, alors lorsque l’offre est abondante, nous avons la possibilité d’attirer davantage de consommateurs vers ce produit. Le temps a été étonnamment bon dans toutes les régions de culture. Il s’agit de l’une des plus grosses récoltes que l’industrie australienne ait connues au cours des 20 dernières années, ce qui a créé de nombreuses opportunités du point de vue de l’exportation et de l’expansion des ventes intérieures ». Les consommateurs profitent de prix plus bas au niveau de la vente au détail, les principaux supermarchés vendant les fruits pour seulement 1 dollar australien l’unité ces dernières semaines. L’Australie connaît actuellement un pic de production pour la variété Hass dans le Queensland, après la saison des avocats Shepard, qui s’est déroulée de février à mai.

Freshplaza

Regardez aussi

Marché mondial des mandarines : prix, offre, demande

Marché mondial des mandarines : prix, offre, demande

Il y a une prédominance des mandarines de petite taille sur le marché, cette année. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *