AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actu Entreprises / CropLife Maroc et CropLife Afrique Moyen-Orient en action pour une agriculture durable au Maroc

CropLife Maroc et CropLife Afrique Moyen-Orient en action pour une agriculture durable au Maroc

Le 15 février dernier, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts a accueilli un workshop organisé par CropLife Maroc et CropLife Afrique Moyen-Orient. Sous le thème « Promouvoir la transition de l’agriculture marocaine vers des systèmes alimentaires durables : de la théorie à l’action », l’événement a réuni des acteurs de toute la chaîne de valeur alimentaire pour discuter des défis et des opportunités liés à la production alimentaire durable au Maroc.

Le Maroc, tout en étant confronté aux défis du stress hydrique, des changements climatiques, et des nouvelles pressions des ravageurs, se trouve à un point critique. Trois défis majeurs s’imposent : réussir la transition vers des systèmes alimentaires durables, réduire l’insécurité alimentaire, et maintenir la compétitivité sur les marchés internationaux. La conciliation de la durabilité économique, sociale, et environnementale devient ainsi le défi central pour les années à venir.

Réduction de 10,5% des substances actives homologuées entre 2017 et 2023

Une préoccupation majeure émerge autour des exportations agricoles marocaines vers l’Europe, confrontées aux mesures du Pacte Vert de l’Union Européenne. Les restrictions sur l’utilisation de certaines substances actives des produits phytopharmaceutiques ont créé une pression considérable, limitant les options des agriculteurs marocains pour les cultures destinées à l’exportation vers l’UE.

Les dérogations accordées à certains pays de l’UE ne sont pas reproduites au Maroc, entraînant une réduction de 10,5% des substances actives homologuées entre 2017 et 2023. Cette situation a été étudiée par des chercheurs de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, montrant des impacts potentiels significatifs sur la production agricole marocaine.

Entre les pertes de rendement anticipées et les menaces croissantes des bioagresseurs, l’insécurité alimentaire, déjà touchant 32% de la population marocaine, risque de s’aggraver. Certains agriculteurs se tournent vers des solutions illicites faute d’alternatives disponibles, créant un dilemme complexe.

Lire aussi : Le Maroc toujours leader des exportations de fruits et légumes vers l’UE, croissance de 6% cette année

Pour répondre à ces défis, CropLife Maroc et CropLife Afrique Moyen-Orient appellent à une transition verte agricole localisée, prenant en compte les caractéristiques spécifiques du Maroc. Ils soulignent la nécessité de fournir aux agriculteurs les outils nécessaires, de développer des filières agricoles solides, et de favoriser l’innovation.

« Utilisation de solutions technologiques et innovantes dans le domaine agricole »

Dans ce contexte, le Cadre de Gestion Durable des Pesticides (SPMF), lancé en 2022 par CropLife Maroc, offre une approche concrète pour atteindre les objectifs du « Plan Génération Vert 2020-2030 ». Axé sur la réduction de la dépendance aux pesticides dangereux, l’encouragement de l’innovation, et la promotion de l’utilisation responsable des phytopharmaceutiques, le SPMF se positionne comme une solution locale adaptée à la réalité marocaine.

Le Dr. Amellal, Directrice-Générale de CropLife Afrique Moyen-Orient, souligne que « bien que nos agriculteurs possèdent une remarquable capacité à s’adapter aux changements, ils ont également besoin d’outils appropriés pour ce faire. Chez CropLife, nous sommes convaincus que cela peut être réalisé grâce à l’utilisation de solutions technologiques et innovantes dans le domaine agricole, ainsi qu’à la coopération entre le secteur public et privé afin d’établir un cadre législatif nécessaire, basé sur la science »

Partager

Regardez aussi

avantages annonces agrimaroc

Recevez les dernières actualités agricoles du Maroc en vous abonnant à notre Newsletter

Vous être agriculteur où vous travaillez dans le secteur agricole au Maroc ? Vous voulez …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *