×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 7 août 2022
Accueil / Actualités / Les criquets menacent l’agriculture au Brésil et en Argentine
Les criquets menacent l'agriculture au Brésil et en Argentine
Les criquets menacent l'agriculture au Brésil et en Argentine.

Les criquets menacent l’agriculture au Brésil et en Argentine

L’Argentine et le Brésil craignent que les criquets n’envahissent les récoltes de soja et de maïs.

L’Argentine et le Brésil, deux grands exportateurs mondiaux de soja et de maïs, ont décelé la présence d’essaims de criquets dans certaines zones. Toutefois, les deux pays d’Amérique du Sud semblent moins inquiets que ceux d’Afrique ou d’Asie.

Le ministère brésilien de l’Agriculture surveille également l’essaim de criquets décelé. Il a demandé aux agriculteurs du sud du pays d’être en alerte, bien qu’il ait conclu qu’il est peu probable que le nuage acridien se déplace sur le territoire brésilien pour l’instant. Néanmoins, la ministre de l’Agriculture, Tereza Cristina Dias, a décrété jeudi une « urgence phytosanitaire » dans les États de Río Grande do Sul et Santa Catarina en raison de l’essaim de criquets.

Lire aussi : Le Maroc pourrait échapper à une invasion accrue de criquets pèlerins

En Argentine, la SENASA, organisme de sécurité alimentaire et la bourse des céréales de Buenos Aires ont déclaré qu’elles étaient moins préoccupées par l’essaim de criquets que les problèmes de temps sec affectant les cultures. « Pour l’instant (l’essaim) n’est pas un problème, nous sommes plus préoccupés par le problème d’humidité pour les semis de blé que par les criquets », a déclaré un responsable des estimations agricoles de la bourse, qui a ajouté que l’essaim se déplaçait sur une zone agricole marginale.

Les ravageurs ont soulevé des préoccupations au Brésil. Un représentant de l’association des producteurs d’Aprosoja à Rio Grande do Sul a dit craindre que les criquets ne pénètrent dans l’État où le maïs est encore récolté et le blé cultivé. Un autre à Santa Catarina a déclaré à Reuters que si les criquets devaient déménager dans l’État, les producteurs et agriculteurs devraient être formés pour utiliser les produits chimiques appropriés, qui sont différents de ceux normalement utilisés.

Regardez aussi

La pénurie de l’eau et ses effets sur la sécurité alimentaire au centre du débat

Ouverture de la 65ème édition du Congrès Mondial de l’Association Internationale des Etudiants en Agriculture …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.