Accueil / Actualités / Actu internationales / Covid-19: Pourquoi la consommation de gingembre ne cesse d’augmenter ?
Covid-19-Pourquoi-la-consommation-de-gingembre-ne-cesse-d-augmenter

Covid-19: Pourquoi la consommation de gingembre ne cesse d’augmenter ?

Une forte hausse de la demande en gingembre sur le marché européen en raison du Covid-19 a fait flamber le prix de l’épice.

En raison de la récente pandémie du coronavirus, Covid-19, la population s’est tournée vers de multiples remèdes maison et ingrédients naturels tels que le gingembre ou le citron afin d’améliorer son système immunitaire et de prévenir les problèmes respiratoires.

La forte demande occasionne une grave pénurie sur le marché du gingembre au cours des dernières semaines notamment en Europe. “La situation a une explication très simple”, explique Marcel Verdellen à Freshplaza. “Après des semaines de confinement, la Chine sort de l’isolement. La saison péruvienne est maintenant terminée, le Brésil n’attend le premier gingembre sec qu’à partir de juillet et la récolte thaïlandaise a été décevante en raison de la sécheresse. L’offre est très limitée et les prix sont exceptionnellement élevés.”

Les prix sont actuellement autour de 60-65 euros pour 12,5 kilos. “Ceux qui ont du gingembre ont de la chance en ce moment, mais presque personne n’a de produit. Le déséquilibre entre l’offre et la demande a fait monter les prix. Le transport aérien n’est également pas une option aujourd’hui, car il n’y a presque pas de fret aérien disponible. De plus, le prix du gingembre est déjà trop élevé en soi “, note l’importateur.

Lire aussi : Produits agricoles: Aucune perturbation dans la chaine d’approvisionnement au Maroc

“Normalement, la Chine commence la nouvelle récolte en janvier/février, mais maintenant il y a un déficit d’approvisionnement. Cependant, maintenant que la vie reprend en Chine, je prévois que nous serons à nouveau inondés de gingembre dans quelques semaines. Jusque-là, il y aura toujours une pénurie de gingembre sur les marchés.”

Selon l’Organic Consumers Association, le gingembre élimine le mucus des voies respiratoires. Il détruit également les affections causées par la bronchite, la toux, la grippe et le rhume, en raison de ses propriétés anti inflammatoires et analgésiques.

Toutefois, le gingembre ne réduit pas la possibilité de contracter le coronavirus. De même, il ne permet en aucun cas de ne pas présenter des symptômes graves. À l’heure actuelle, le risque de contagion n’est réduit qu’en suivant les recommandations sanitaires de l’OMS.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *