Accueil / Actualités / Actu internationales / Perspectives de coopération maroco-britannique post-brexit

Perspectives de coopération maroco-britannique post-brexit

Akhannouch étudie des perspectives de coopération maroco-britannique post Brexit.

M. Akhannouch et le ministre britannique chargé de la zone MENA prospectent à Rabat les perspectives de coopération post-Brexit dans le domaine de l’agriculture.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, et le ministre britannique chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Alistair Burt, se sont entretenus, jeudi à Rabat, des opportunités de développement de la coopération bilatérale dans les domaines agricole et de la pêche maritime après le Brexit.

Cette rencontre a été l’occasion de prospecter les pistes de développement du partenariat maroco-britannique dans les domaines de l’agriculture et de la pêche maritime, notamment après la sortie imminente du Royaume Uni de l’Union européenne, a déclaré M. Akhannouch à la presse à l’issue de ces entretiens.

Le Royaume-Uni est un partenaire « crucial » et « fort » du Maroc, a-t-il souligné, précisant que les exportations marocaines vers ce pays ont bondi de plus de 80% durant les trois dernières années.

Le secteur de l’agriculture est « d’une grande importance pour nos deux Etats et bien évidemment le Royaume-Uni aspire voir de nouvelles relations se former dans ce secteur une fois il quitte l’UE », a indiqué, pour sa part, M. Burt, ajoutant que la réunion d’aujourd’hui a été l’occasion idoine d’explorer avec le ministre les nouvelles opportunités qui s’offrent dans ce sens.

Cette rencontre a été également l’occasion de se féliciter des relations de coopération « excellentes » entre les deux royaumes dans le domaine de l’agriculture, en particulier, a-t-il ajouté.

« Compte tenu de l’importance de l’agriculture pour nos deux pays et des nouvelles opportunités qui se présentent, nous avons réaffirmé que nous portons le même intérêt à ce secteur et que les relations qui en résultent vont se développer davantage », a martelé le ministre britannique.

Le Royaume-Uni exporte vers le Maroc des produits pétroliers, lubrifiants, voitures, avions, moteurs électriques, médicaments, machines, produits chimiques, matières plastiques, tissus, blé, tabacs, désinfectants, parfumerie et appareils récepteurs de Radio/TV.

Les importations britanniques du Maroc consistent essentiellement en vêtements, câbles pour électricité, engrais naturels, produits chimiques, articles de bonneteries, agrumes, poissons en conserve, tomates fraîches, conserves de légumes, composants électroniques, fruits frais, confitures, acide phosphorique, articles sanitaires et poissons frais, salés ou fumés.

Le 23 juin 2016, lors d’un référendum organisé par l’ancien Premier ministre David Cameron, 51,9% des Britanniques ont choisi de quitter l’UE. A la suite du déclenchement de l’article 50 du traité sur l’Union européenne le 29 mars 2017, le Royaume-Uni et les 27 autres pays membres de l’Union européenne ont dorénavant deux ans pour préparer la sortie effective du pays. Jusqu’à cette date, le pays reste membre de l’Union européenne.

Regardez aussi

En 2020, la production mondiale de viande de volaille a augmenté de 1,3%

En 2020, la production mondiale de viande de volaille a augmenté de 1,3%

En 2020, la production mondiale de viande de volaille a augmenté de 1,3%. La production …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *