AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Les compétences marocaines très recherchées en Europe
Photo : DR

Les compétences marocaines très recherchées en Europe

L’Expertise agricole marocaine en Europe : Un remède à la pénurie de main-d’œuvre.

L’agriculture européenne a soif de main-d’œuvre qualifiée, et le Maroc répond à cet appel avec une expertise agricole recherchée en France, en Espagne, au Portugal et maintenant en Italie. Plusieurs facteurs expliquent cette demande croissante, mais le principal réside dans la pénurie de travailleurs qualifiés qui sévit dans de nombreux pays du Vieux Continent.

La démographie européenne souffre d’un recul de la natalité constant. De nombreux pays doivent face face à une forte immigration pour répondre aux besoins alors même que les travailleurs locaux préfèrent souvent d’autres secteurs d’emploi à l’agriculture, qui exige des compétences spécifiques.

C’est là que le Maroc, avec sa longue tradition agricole et son savoir-faire, entre en jeu pour combler ce déficit. Certains pays européens ont établi des accords de main-d’œuvre saisonnière avec le Maroc et d’autres pays non membres de l’Union européenne. Ces accords permettent aux travailleurs marocains, de venir travailler temporairement dans les exploitations agricoles européennes avant de retourner dans leur pays d’origine. Cette main-d’œuvre marocaine devient de plus en plus attractive pour de nombreuses exploitations européennes, car elle sera là pour récolter des légumes et des fruits dans les champs du Vieux Continent au cours des prochains mois.

Les champs de fruits italiens ont désespérément besoin de centaines d’employés

Hespress s’est penché dans un article du 23 aout 2023 sur cette expertise agricole marocaine et a souligné que l’Italie, par exemple, est confrontée à une grave pénurie en raison du vieillissement de sa population. Les médias italiens ont largement souligné cette situation, précisant que la majeure partie de la main-d’œuvre étrangère dans le secteur agricole provient du Maroc, de Roumanie, d’Inde et d’Albanie. Ils insistent sur le fait que les champs de fruits italiens ont désespérément besoin de centaines d’employés issus des ressortissants de ces pays.

Un économiste interrogé par le média généraliste a souligné que l’Espagne, la France et l’Italie entretiennent des liens étroits avec les travailleurs agricoles marocains en raison de la proximité géographique, et le coût du transport de cette main-d’œuvre qualifiée ne constitue pas un fardeau financier insurmontable pour les Européens. De plus pour lui, la compétence de la main-d’œuvre agricole marocaine est reconnue en Europe.

Un savoir-faire marocain au niveau agronomique qui s’exporte aussi de plus en plus pour les profils d’ingénieurs, qui sont reconnus pour leur technicité et leur compréhension du contexte agricole dans un milieu semi-aride voir aride.

Partager

Regardez aussi

cerisier

Les producteurs français de cerises luttent activement contre la Drosophila suzukii.

En France (Vaucluse), au cœur des vergers de cerisiers, un combat intense se déroule contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *