Accueil / Actualités / Actu Maroc / COMADER: Interlocuteur unique pour le monde rural
image_not_found

COMADER: Interlocuteur unique pour le monde rural

COMADER: Le patronat agricole, un tournant décisif dans le déploiement du PMV.

Le Maroc s’oriente vers un système corporatiste français basé sur deux patronats: Le syndicat des agriculteurs et le Medef. La Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement (COMADER) veut adopter une transition progressive. Ahmed Ouayach, le président de COMADER pense que le patronat agricole est un tournant décisif dans le déploiement du plan Maroc Vert.

La Comader est une institution qui joue un rôle central au niveau du monde agricole national. L’organisation regroupe une vingtaine de fédérations interprofessionnelles, qui fédèrent à leur tour pas moins de 250 associations, nationales et régionales, agricoles et agro-industrielles, et dont les produits sont destinés au marché local et à l’export.

La Comader s’était fixée alors comme objectifs d’être une force de propositions et un interlocuteur crédible et représentatif pour les pouvoirs publics, d’accompagner toutes les réformes concernant le secteur agricole et le développement rural, et de défendre les intérêts des agriculteurs sur le territoire national et international.

Dix ans après sa création, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural a mis en place une organisation par filière et interprofession intégrant le secteur agricole. Il est composé des représentants de l’état et de tous les organismes sous tutelle du Ministère de l’Agriculture dans la recherche, le contrôle, le développement et la formation. L’organisation interprofessionnelle regroupe les opérateurs de l’ensemble des composantes d’une même filière (production, valorisation et commercialisation)  autour d’une vision unifiée et concertée.

Le syndicat agricole est fin prêt pour prendre le pilotage de la stratégie agricole comme prévu par la loi 03-12 sur les interprofessions. Le Plan Maroc Vert (PMV) sera transféré  aux professionnels, l’état aura la mission de faciliter la tâche au privé et les interprofessionnels seront les responsables du pilotage de toutes les activités de production, de valorisation, de distribution et de promotion sur le marché national et international.

«Il est nécessaire de la mettre en place une loi cadre d’orientation sécurisant le secteur contre les aléas climatiques mais aussi contre les changements politiques», souligne Ahmed Ouayach. Dans ce cadre, la loi 03-12 règle tous les aspects relatifs à l’organisation, au financement et délimite les champs d’action de l’état.

Regardez aussi

FAO pénurie eau touchant 3 milliards de personnes défi mondial

FAO: la pénurie d’eau touchant 3 milliards de personnes est un défi mondial

Plus de 3,2 milliards de personnes vivent dans des régions affectées par de fortes pénuries …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *