AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le classement mondial des exportations de fruits secs : Qui domine le marché ?
Graphique East-Fruit

Le classement mondial des exportations de fruits secs : Qui domine le marché ?

L’avancée des technologies, l’amélioration de la sélection, la popularité croissante de la culture sous serre et les avancées constantes dans la préservation de la qualité et de la fraîcheur menacent le marché mondial des fruits secs. En effet, la plupart des consommateurs préfèrent les fruits frais aux fruits secs, que ce soient les abricots frais aux abricots secs ou les raisins frais aux raisins secs.

Néanmoins, dans de nombreux pays, en particulier en Asie centrale, les fruits secs occupent une place importante dans l’alimentation traditionnelle. Au Tadjikistan, par exemple, les abricots secs sont considérés comme une monnaie alternative nous apprend EastFruit. De plus, les fruits secs sont essentiels dans de nombreuses préparations alimentaires modernes. Par conséquent, les fruits secs ont, ont eu et auront toujours leur place sur le marché. Cependant, il est indéniable que la consommation de fruits secs diminue et que le commerce mondial des fruits secs stagne, avec une tendance à la baisse des volumes d’exportation.

Un marché de 5 milliards de dollars

Malgré tout, le commerce mondial des fruits secs rapporte jusqu’à 5 milliards de dollars de revenus par an aux pays exportateurs, ce qui représente une somme considérable. La part des fruits secs dans le commerce mondial des fruits et des noix a diminué au cours des dernières années et s’élevait à environ 4 % en 2022. Dans ce contexte, il est important d’analyser quels pays s’en sortent le mieux sur un marché des fruits secs en contraction, et quels pays perdent des parts de marché. Pour ce faire, il est important de déterminer qui sont les leaders de l’industrie des fruits secs.

Il y a 20 ans, la Turquie était en tête de la liste des principaux exportateurs mondiaux de fruits secs, toujours selon East-Fruit, reléguant les États-Unis à la deuxième place. Au cours des cinq dernières années, la part moyenne des exportations de la Turquie est montée à 19 %, tandis que celle des États-Unis a chuté à 11 %. Les États-Unis ont continué de perdre des parts de marché tandis que la Turquie en gagnait. Les producteurs turcs ont œuvré à améliorer la qualité de leurs produits, leur permettant d’obtenir des prix plus élevés. En outre, la Turquie s’est activement engagée dans la réexportation de fruits secs en les achetant à d’autres pays et en ajoutant de la valeur sur son territoire.

Il est à noter que l’Allemagne, bien qu’elle ne produise pratiquement pas de fruits secs elle-même, était l’un des cinq principaux exportateurs de fruits secs, grâce à une transformation efficace et une étiquetage approprié des fruits secs provenant du monde entier. La part de marché de l’Allemagne est ainsi restée stable malgré la concurrence croissante.

Dans l’ensemble, les cinq premiers pays exportateurs de fruits secs – la Turquie, les États-Unis, le Chili, la Thaïlande et l’Allemagne – contrôlaient plus de la moitié (51 %) des exportations mondiales de fruits secs. Parmi les leaders de ce marché figuraient également la Chine, l’Iran, l’Afrique du Sud, l’Afghanistan, l’Espagne et l’Ouzbékistan.

Ces dernières années, l’Ouzbékistan a réussi à dépasser l’Espagne en termes d’exportations de fruits secs. Cependant, en raison des dommages causés par un désastre climatique cet hiver, de nombreux vignobles ont été perdus, ce qui devrait avoir un impact négatif sur les exportations de raisins secs de l’Ouzbékistan et sur sa position dans le classement des plus grands exportateurs de fruits secs.

Quels pays ont vu leurs exportations de fruits secs augmenter le plus au cours des cinq dernières années, et lesquels ont enregistré une baisse parmi les principaux pays exportateurs ? En plus des pays mentionnés précédemment, la Turquie, la Chine, le Chili, l’Afghanistan et l’Ouzbékistan ont enregistré une augmentation significative de leurs exportations de fruits secs. Parmi les vingt principaux exportateurs, il convient de noter la Serbie pour sa forte croissance des exportations.

Toujours selon la même source, la Thaïlande a enregistré la plus forte baisse, en particulier dans l’exportation de fruits secs exotiques vers l’Europe. Dans la deuxième moitié du top 20, une forte baisse des exportations a été observée en Argentine. Les exportations de l’Afrique du Sud et des États-Unis ont également fortement diminué, bien que la réduction en pourcentage n’ait pas été aussi prononcée que celle des petits exportateurs.

Il est important de noter que ces chiffres portent sur la valeur des exportations, et compte tenu des taux d’inflation élevés du dollar ces dernières années, le volume des échanges a diminué de manière plus significative que la valeur des exportations.

Partager

Regardez aussi

Le Maroc, un pionnier en matière de traçabilité animale

Aïd Al-Adha : Près de la moitié des ménages achètent leurs animaux de sacrifice une semaine avant la fête, selon une étude

Une récente étude de terrain, conduite par le ministère de l’Agriculture, a révélé que 49% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *