Accueil / Actualités / Actu internationales / La Chine est accusée de faire grimper les cours mondiaux de céréales
La Chine est accusée de faire grimper les cours mondiaux de céréales
La Chine est accusée de faire grimper les cours mondiaux de céréales.

La Chine est accusée de faire grimper les cours mondiaux de céréales

La Chine est-elle responsable de la flambée des cours mondiaux de céréales ?

Depuis peu, la Chine fait à de nombreuses accusations concernant ses importations massives de céréales. En effet, le pays est accusé d’avoir entraîné une flambée des cours mondiaux des céréales avec des achats importants de grains sur le marché international.

La récente frénésie de la Chine dans ses achats de graminées sur le marché global a été interprétée par plusieurs pays comme un moyen de faire sciemment augmenter les cours mondiaux de céréales. En effet, le pays qui constitue à grande vitesse son cheptel décimé par la peste porcine africaine pourrait s’imposer en 2020/2021 comme le principal importateur mondial de maïs devant le Mexique. Par ailleurs, l’empire du Milieu, premier consommateur et producteur de blé, devrait également en importer un volume record de 6 millions de tonnes, le niveau le plus élevé depuis 2013/2014.

Lire aussi : Le Maroc augmente ses achats de céréales de 49,8%

Niant les faits, Huang Hanquan, en charge du Centre de contrôle des prix de la Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC), a souligné que les importations céréalières de la Chine ne représentent en réalité que le 10e par ordre d’importance dans le monde et n’ont par conséquent, qu’un effet limité sur les prix internationaux.

Par ailleurs, la flambée des cours mondiaux de céréales serait due, selon la Chine, aux restrictions à l’exportation de certains fournisseurs de céréales et recrudescence de la constitution de stocks alimentaires dans de nombreux pays sur fond d’incertitudes liées au Covid-19.

Ainsi, « Il est irresponsable et contraire aux faits d’attribuer la flambée des prix aux importations chinoises. L’autosuffisance céréalière a été bien en deçà de 95 %, mais le pays doit s’approvisionner de partout pour assurer sa sécurité alimentaire », ajoute M. Huang.

Regardez aussi

Vidéo : une tomate en train de pourrir fait plus de 14 millions de vues sur YouTube

Vidéo : une tomate en train de pourrir fait plus de 14 millions de vues sur YouTube

La vidéo d’une tomate en train de pourrir, fait plus de 14 millions de vues …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *