AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Cannabis : Al Hoceima se structure progressivement pour soutenir la filière
La culture du cannabis au centre des engagements du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Cannabis - ph : DR

Cannabis : Al Hoceima se structure progressivement pour soutenir la filière

Al Hoceima : Nouvelle zone économique pour la valorisation du cannabis.

Al Hoceima s’apprête à devenir le pivot d’une nouvelle ère économique liée au cannabis légal. Après la légalisation du marché en 2021, l’industrie marocaine du cannabis a connu un essor fulgurant, et cette tendance ne fait que s’accélérer.

L’Agence régionale d’exécution des projets (AREP) de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima joue un rôle clé dans cette évolution. Elle a récemment été chargée de superviser un projet ambitieux : la création d’une zone économique dédiée à la transformation du cannabis légal. Le projet, d’une envergure impressionnante, nécessitera un investissement total de 45 millions de dirhams et s’étendra sur une superficie de 10 hectares à Issaguen, dans la province d’Al Hoceima.

Le financement de cette entreprise est le fruit d’une collaboration entre plusieurs acteurs majeurs, tels que le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le conseil régional d’Al Hoceima, le ministère de l’Agriculture, le ministère de l’Industrie et du Commerce, et l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC).

Selon les informations fournies par le quotidien LeMatin, cette enveloppe budgétaire couvrira l’ensemble des coûts liés aux études techniques, ainsi qu’aux travaux d’aménagement et de réalisation de la nouvelle zone économique. Cette annonce intervient à un moment où le nombre d’entreprises actives dans le secteur du cannabis légal continue de croître de manière exponentielle. Depuis le lancement de l’ANRAC en 2022, pas moins de 430 licences d’exploitation ont été délivrées pour la culture et la production de cannabis jusqu’à la fin de novembre 2023. Au cours de cette période, l’agence a également accordé 179 autorisations pour des activités de transformation, dont 47 à des fins industrielles, 7 à des fins médicales, 51 à des fins de commercialisation, 54 à des fins d’exportation et 17 à des fins d’importation de semences.

Lire aussi : Cannabis : Plus de 600 autorisations délivrées par l’ANRAC

Le projet de la zone économique à Al Hoceima ne représente pas seulement un investissement majeur dans l’économie locale, mais également une étape significative dans la légitimation et la structuration d’une industrie qui était autrefois dans l’ombre. Alors que le Maroc s’ouvre davantage au marché mondial du cannabis légal, cette initiative promet de positionner la région comme un acteur clé dans cette nouvelle ère de l’industrie du cannabis.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *