Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Brexit réduit l’autosuffisance en protéines végétales de l’UE
Le Brexit réduit autosuffisance protéines végétales UE
Le Brexit réduit l'autosuffisance en protéines végétales de l'UE.

Le Brexit réduit l’autosuffisance en protéines végétales de l’UE

Le départ du Royaume-Uni réduit l’autosuffisance en protéines végétales de l’UE.

L’utilisation totale d’aliments pour animaux dans la campagne 2019/2020 dans l’UE (y compris le Royaume-Uni) a nécessité 83 Mt de protéines végétales brutes, dont 65 Mt sont d’origine communautaire.

45% des protéines proviennent des fourrages, 25% des tourteaux et 22% des cultures, principalement des céréales. Le taux d’autosuffisance de l’UE est passé à près de 79%, en raison d’une plus grande disponibilité de fourrage. Cependant, la moyenne des 5 dernières années n’a pas été atteinte en raison de la moindre disponibilité de colza dans l’UE, selon le dernier Feed Protein Balance publié par la Commission européenne.

Lire aussi : Le secteur de l’élevage génère plus de 35,54 MMDH au Maroc

Pour la saison 2020/2021, l’utilisation européenne de protéines dans l’alimentation animale (Royaume Uni exclu) devrait baisser de 10 Mt, rapporte Agrodigital. Cela réduirait également le taux d’autosuffisance de 1,5%, en raison de la proportion plus élevée de fourrage domestique utilisé dans l’alimentation au Royaume-Uni, selon l’avancée du Feed Protein Balance pour la campagne agricole et de commercialisation 2020/2021, que la Commission européenne vient également de publier.

Pour la campagne de commercialisation en cours, on s’attend à une baisse de la demande d’aliments composés, ce qui se traduit par une baisse de la demande de céréales et de tourteaux d’oléagineux. Pour le fourrage, une augmentation de 6,5% est prévue pour le maïs d’ensilage et de 4,6% pour les légumineuses fourragères.

On estime également que l’utilisation de protéines végétales dans l’alimentation animale dans l’UE passera à 73 Mt, dont 76% seront d’origine européenne (lors de la saison précédente, ce pourcentage était de 79%).

Regardez aussi

Bill Gates: l'innovation agricole est nécessaire pour faire face au changement climatique

L’avenir de la production alimentaire selon Bill Gates

L’avenir de la production alimentaire selon Bill Gates. Lorsque les animaux sont élevés sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *