AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Blé tendre : les restitutions de primes ont été accélérées pour atteindre 4 milliards de dirhams à la fin de janvier 2023
Blé tendre, nouveau droit d’importation

Blé tendre : les restitutions de primes ont été accélérées pour atteindre 4 milliards de dirhams à la fin de janvier 2023

Les versements déjà faits ne résolvent pas les problèmes de trésorerie auxquels les importateurs sont confrontés.

En raison des perturbations causées par la guerre russo-ukrainienne, le prix du blé tendre a continué de baisser sur les marchés mondiaux, atteignant 396 DH le quintal en janvier 2023, après avoir atteint un sommet en juin 2022. Les primes de restitution accordées aux importateurs ont également diminué, ce qui est positif pour les finances publiques.

En prévision du mois de Ramadan, les pouvoirs publics au Maroc ont pris des mesures pour rassurer la population face à la baisse des prix du blé tendre, qui pourrait se terminer à tout moment. La subvention à l’importation de blé tendre a été prolongée jusqu’en avril 2023, et les restitutions de primes ont été accélérées pour atteindre 4 milliards de dirhams à la fin de janvier 2023, sur un total de 10,8 milliards, a communiqué Finances News Hebdo.

Selon l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL), le remboursement des primes de restitution aux importateurs a été retardé en raison de l’absence de documents justificatifs. Les versements ont été faits en janvier 2023, mais cela ne résout pas les problèmes de trésorerie auxquels les importateurs sont confrontés. Néanmoins, ils ont suffi pour maintenir le marché à flot. Un membre anonyme de la Fédération nationale des négociants en céréales et légumineuses a déclaré qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter de la disponibilité du blé panifiable, et que le marché était bien achalandé, le stock de sécurité étant assuré et les commandes d’avril étant déjà passées.

D’après la même source, le Maroc a massivement importé du blé pour subvenir à ses besoins en raison d’une sécheresse ayant affecté sa production locale. La France a fourni la majorité de ces importations, exportant 1,6 million de tonnes de blé vers le Maroc au cours des cinq premiers mois de la campagne 2022/23. Les importations totales de blé tendre du Maroc entre juin 2022 et janvier 2023 se sont élevées à 3,4 millions de tonnes, dont plus de 2,2 millions de tonnes provenant de la France. Les autres pays exportateurs de blé vers le Maroc incluent l’Allemagne, la Lituanie, la Pologne, l’Argentine, la Lettonie, la Roumanie, les États-Unis, l’Estonie et le Canada. Les ports de Casablanca, Jorf Lasfar, Agadir, Nador, Tanger et Safi ont été les principaux points de débarquement pour ces importations.

Partager

Regardez aussi

Poivrons le Maroc devient 6ème exportateur mondial

Les exportations marocaines de légumes de serre ralentissent

Le Maroc, acteur majeur sur la scène mondiale des exportations de légumes de serre, fait …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.