Accueil / Actualités / Actu internationales / Baisse de la production mondiale de poires pour la saison 2020/2021
Baisse de la production mondiale de poires pour la saison 2020/2021
Baisse de la production mondiale de poires pour la saison 2020/2021.

Baisse de la production mondiale de poires pour la saison 2020/2021

La production mondiale de poires devrait baisser lors de la saison 2020/2021.

Selon les prévisions de l’USDA, la production de poires pour la saison 2020/2021 diminuera de 1,2 million de tonnes à 22,1 millions de tonnes, en raison des problèmes météorologiques en Chine.

Ainsi, la production de poires en Chine diminuera de 1,3 million de tonnes à 16 millions de tonnes, en raison des pertes dans la principale région de production – la province du Hebei du fait des gelées d’avril, indique un rapport du département américain de l’Agriculture (USDA).

Lire aussi : Le Maroc devient le 18ème producteur mondial de pommes

La production européenne devrait augmenter, malgré les conditions météorologiques et les pertes de ravageurs l’année dernière, de près de 280.000 tonnes à 2,3 millions de tonnes. Malgré une production plus élevée, les exportations de l’UE devraient diminuer de 270.000 tonnes en raison des pertes causées par la grêle et les pluies torrentielles dans la péninsule ibérique, ce qui réduira les exportations en ces fruits, en particulier vers le Brésil.

La production américaine de poires devrait baisser de 37.000 tonnes à 608.000 tonnes en raison de la réduction des superficies et des rendements.

Les superficies consacrées aux poires continuent de diminuer en Argentine et, par conséquent, devraient légèrement réduire la production de poires à 620.000 tonnes, ce qui mettra fin à plusieurs années de croissance.

La production de poires en Afrique du Sud sera stable et s’élèvera à 410.000 tonnes. La superficie cultivée continue de se rétablir après la sécheresse, car les producteurs s’efforcent de remplacer les vieux arbres qui sont ensuite morts. Les exportations devraient rester stables à 230.000 tonnes.

Pendant ce temps, la production en Russie devra diminuer de 43.000 tonnes à 247.000 tonnes, en raison des effets des conditions météorologiques dans les jardins commerciaux et de la diminution des ovaires après la récolte élevée de la saison dernière.

Les importations devraient passer d’un niveau record l’an dernier de 36.000 tonnes à 230.000 tonnes, ce qui confirme le statut de la Russie en tant que premier importateur mondial de poires. L’augmentation des approvisionnements du Bélarus et de la Turquie devrait compenser les réductions des approvisionnements des autres fournisseurs de l’hémisphère sud.

Regardez aussi

agriculture-maroc

Génération Green : objectif 350 000 emplois

L’emploi comme priorité, 350 000 emplois agricoles visés. Le gouvernement prévoit, dans son programme au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *