AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Pommes de terre : L’export au plus bas depuis 5 ans
Pommes de terre
Pommes de terre - ph : DR

Pommes de terre : L’export au plus bas depuis 5 ans

Les exportations marocaines de pommes de terre atteignent un creux, au plus bas depuis 5 ans.

Le Maroc intensifie ses exportations mais cette tendance n’est pas valable pour tous les produits. Ainsi, les exportations marocaines de pommes de terre fraîches connaissent une tendance négative depuis plusieurs années, et les expéditions pour la campagne 2022/23 ont atteint un niveau minimum.

Il y a quatre ans, les exportateurs de pommes de terre marocains ont réussi à livrer environ 100 000 tonnes de pommes de terre (d’une valeur de 26 millions de dollars) à l’étranger. Cependant, depuis lors, les ventes diminuent presque chaque année de 44 à 48 %, tandis que les recettes d’exportation ont chuté d’environ cinq fois en quelques années nous apprend eastfruit.

Le Maroc est ainsi passé de la 21e place en 2019 à la 25e en 2022 dans la liste des exportateurs mondiaux. La saison actuelle a été encore pire : de juillet à juin, seules 27 900 tonnes de pommes de terre ont été livrées sur les marchés étrangers, toujours selon la même source, générant ainsi le chiffre d’affaires minimum des cinq dernières années, soit 5,7 millions de dollars.

En même temps, la géographie des approvisionnements en pommes de terre en provenance du Maroc s’est considérablement élargie. Par exemple, lors de la campagne 2016/17, les pommes de terre marocaines étaient livrées uniquement à 24 marchés étrangers, tandis qu’aujourd’hui elles parviennent à 44 pays.

Lire aussi : Les importations de semences à un niveau record

Malgré le fait que les pays européens occupent les premières places dans la liste des importateurs mondiaux de pommes de terre, les principales destinations de ces approvisionnements en provenance du Maroc sont principalement des pays africains.

Il convient de noter que les exportations marocaines de pommes de terre vers l’Union européenne ont atteint leur maximum lors de la campagne 2018/19, lorsque l’Europe a connu une grave sécheresse. Les fournisseurs marocains ont augmenté leurs ventes vers les pays européens (par exemple, 22 000 tonnes de pommes de terre ont été livrées du Maroc à l’Espagne seulement) face au déficit naissant. Puis, un an plus tard, les livraisons vers les marchés européens ont considérablement diminué et sont pratiquement inexistantes aujourd’hui.

Quant aux pays africains, les principaux consommateurs de tubercules marocains se trouvent dans la partie subsaharienne du continent, notamment dans la partie occidentale de la région du Sahel. Le Maroc exporte des pommes de terre en Mauritanie, au Burkina Faso, au Nigeria, au Sénégal, et près de la moitié des approvisionnements vont au Mali. Le climat dans cette région est problématique, avec souvent des tempêtes et des inondations succédant à des périodes de sécheresse, ce qui oblige ces pays à importer des produits fruitiers et légumiers de l’étranger.

Partager

Regardez aussi

sadiki al hoceima

Al Hoceima : Lancement de projets de développement agricole et rural dans le cadre de la stratégie Génération Green

Avancement du Plan Agricole Provincial et lancement du programme d’investissement 2024-2025 Mise en œuvre du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *