AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Les baies marocaines s’imposent sur les marchés du Moyen Orient
Forte demande de fruits et légumes surgelés et en conserve au Canada
Fruits rouges surgelés - ph : DR

Les baies marocaines s’imposent sur les marchés du Moyen Orient

Le Maroc connaît actuellement un franc succès dans le secteur des exportations de baies fraîches vers le Moyen-Orient. Les exportateurs marocains ont vu leurs expéditions de baies vers les pays du Golfe augmenter de manière spectaculaire, multipliant par huit ces dernières depuis la campagne de commercialisation 2018/19. Cette croissance fulgurante a propulsé le Maroc au rang de fournisseur majeur dans la région, dépassant même les chiffres de l’année précédente dès les premiers mois de la saison en cours.

Au cours des dernières saisons, le Maroc a enregistré une augmentation moyenne de 64 % par an de ses exportations de baies fraîches vers le Moyen-Orient, une région stratégique qui s’ajoute traditionnellement aux consommateurs de l’Union européenne et du Royaume-Uni. Selon East-Fruit les premiers mois de la campagne 2023/24 ont déjà marqué un nouveau record, avec 127 tonnes de baies livrées sur le marché du Golfe Persique. Cependant, l’apogée de la saison d’approvisionnement reste à venir, prévue entre janvier et mars, avec une diminution attendue en mai.

Parmi les baies exportées, les myrtilles fraîches occupent une place de choix, représentant plus de 40 % des 8 mille tonnes d’exportations marocaines dans cette direction au cours de la saison 2022/23. Un succès retentissant puisque, pour la première fois, les myrtilles sont devenues la baie la plus exportée du Maroc vers le Moyen-Orient. Leur essor est impressionnant, avec des expéditions multipliées par plus de 30 depuis la campagne de commercialisation 2018/19. Dans le même sillage, les fraises ont vu leurs exportations presque quintupler, tandis que les framboises fraîches ont plus que quadruplé au cours de la même période. Il est à noter que les exportations d’autres baies, principalement des mûres, demeurent encore modestes, n’excédant pas 130 tonnes au cours de la campagne 2022/23.

Depuis la campagne de commercialisation 2020/21, les Émirats arabes unis se sont établis en tant que principale destination des baies marocaines au Moyen-Orient, recevant plus de la moitié des volumes d’exportation à la fin de la dernière campagne de commercialisation 2022/23. D’autres marchés clés comprennent le Qatar et l’Arabie Saoudite, cette dernière ayant vu les exportations marocaines augmenter de plus de 60 fois depuis 2018/19 précise la même source. Des quantités moindres de baies marocaines ont également trouvé leur chemin vers le Koweït, Bahreïn, la Jordanie et Oman.

Il convient de souligner que l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis dominent le marché des importations de baies au Moyen-Orient, tandis que les autres pays de la région affichent des niveaux d’importation nettement inférieurs. Le Maroc doit faire face à une concurrence féroce sur le segment de la myrtille, avec des acteurs tels que les Pays-Bas, les États-Unis, et des pays de l’hémisphère sud comme l’Afrique du Sud, le Pérou et le Chili, qui ciblent également les pays du Golfe Persique. Sur le marché des fraises, l’Égypte et les pays de l’UE sont des concurrents de taille, tandis que le Mexique rivalise sur le segment des framboises.

Lire aussi : Le Leader des fruits rouges Surexport se développe en Europe du Nord

La croissance impressionnante des exportations de baies fraîches marocaines vers le Moyen-Orient est une success story qui témoigne du dynamisme et de la compétitivité de l’industrie marocaine des fruits. Avec des chiffres en constante augmentation et une diversification des variétés de baies exportées, le Maroc renforce sa position en tant que fournisseur clé dans une région qui devient de plus en plus cruciale pour son secteur agricole.

Partager

Regardez aussi

L'Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne doit faire face à un inquiétant vieillissement de la population agricole

En Espagne, le secteur agricole fait face à un défi de taille : le vieillissement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *