AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Quel avenir pour l’agriculture biologique en Espagne ?
Les ventes de produits bio explosent aux États-Unis

Quel avenir pour l’agriculture biologique en Espagne ?

La production biologique est confrontée à des vents contraires en Espagne, où les agriculteurs envisagent sérieusement d’abandonner cette méthode de culture en raison de la faiblesse des prix. La situation est mise en lumière par des producteurs tels que Hortindalo, spécialisé dans la culture du poivron biologique à Almeria.

La chaleur estivale de cette année a eu un impact notable sur la taille des poivrons. Miguel Molina de Hortindalo explique que les conditions météorologiques ont retardé les semis de deux à trois semaines par rapport à l’année précédente, entraînant également un retard dans la nouaison. En conséquence, les poivrons sont actuellement plus petits que d’habitude. Malgré ces défis, la loi de l’offre et de la demande a permis à la campagne de rester relativement stable jusqu’à présent, avec des prix plutôt bons sur le marché.

Cependant, la perspective pour les agriculteurs biologiques en Espagne n’est pas aussi optimiste qu’il y paraît. Actuellement, un kilo de poivron rouge biologique de Hortindalo se vend à environ 1 euro. Bien que ce prix soit considéré comme satisfaisant, Miguel Molina exprime sa préoccupation quant à une éventuelle baisse, soulignant qu’une diminution a déjà été observée la semaine précédente, passant de 1,30 euro à 1 euro par kilo. La diminution de l’offre nationale a également conduit à une augmentation des importations en provenance de pays tiers.

La production biologique, adoptée par Hortindalo depuis huit ans, précise Freshplaza est remise en question en raison de la chute significative des prix au cours des trois à quatre dernières années. Miguel Molina souligne que les coûts de production biologique sont actuellement 40 à 50 % plus élevés que ceux de la production conventionnelle, tandis que la production est moins abondante et la lutte contre les parasites plus ardue. La différence de prix entre les produits biologiques et conventionnels s’est réduite à un point où elle n’est plus suffisamment incitative pour les producteurs.

« En tant qu’entrepreneur, je suis très triste de devoir prendre cela en considération, car cela nous a demandé beaucoup d’efforts pour obtenir le certificat de production biologique, mais malheureusement, j’ai peur de devoir y renoncer, car ce n’est tout simplement pas assez rentable », déclare Miguel Molina à la même source.

Cette situation soulève des questions cruciales sur l’avenir de l’agriculture biologique en Espagne. Les défis économiques auxquels sont confrontés les producteurs pourraient entraîner un déclin de cette méthode de culture, malgré les efforts déployés au fil des années pour promouvoir des pratiques agricoles plus durables et respectueuses de l’environnement. Les autorités agricoles et les parties prenantes du secteur seront probablement appelées à trouver des solutions afin de maintenir la viabilité économique de l’agriculture biologique dans le pays.

Partager

Regardez aussi

tomates_cerises

L’Algérie veut se lancer dans l’export de tomates cerises vers l’UE

Les tomates cerises algériennes sont prêtes à faire leur grande entrée sur les marchés européens. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *