AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le projet entre Sebou et Bouregreg va permettre de récupérer 360 millions de mètres cubes d’eau par an
Ph : DR

Le projet entre Sebou et Bouregreg va permettre de récupérer 360 millions de mètres cubes d’eau par an

Un investissement de 6 milliards de dirhams qui a l’objectif de récupérer 360 millions de mètres cubes par an.

L’ambitieux projet d’interconnexion des bassins de Sebou et de Bouregreg, visant à acheminer un million de mètres cubes d’eau par jour, a franchi une étape majeure, comme l’a souligné le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, au cours d’une visite sur le site du barrage de Garde.

« Le projet d’interconnexion des bassins de Sebou et de Bouregreg, dont les premiers mètres cubes d’eau ont atteint Rabat, vise à un million de mètres cubes par jour, soit 360 millions de mètres cubes par an », a précisé M. Akhannouch lors de sa déclaration à la presse, effectuée pendant sa visite, qui a englobé les stations de pompage 1 et 2 du barrage de Garde.

Cette visite intervient après l’achèvement de la première phase de l’installation des moteurs de pompage. M. Akhannouch a noté que des moteurs de pompage supplémentaires seront ajoutés ultérieurement pour atteindre le débit nécessaire au transfert de l’eau vers Rabat et Casablanca.

Ce méga-projet Royal, intégré dans le programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation, a pour objectif de rediriger l’excédent d’eau du bassin de Sebou, qui se perdait dans l’océan Atlantique, vers le bassin de Bouregreg afin de garantir l’approvisionnement en eau potable de la région Rabat-Casablanca, a expliqué le Chef du gouvernement.

Il a également souligné que la réalisation de ce projet structurel, qui a été achevée en un temps record de 8 à 10 mois au lieu des trois ans initialement estimés, résulte d’efforts considérables entrepris par le gouvernement sur les directives de SM le Roi Mohammed VI. Plusieurs ministères, notamment celui de l’Équipement et de l’Eau, de l’Agriculture, de l’Intérieur, et des Finances, ont collaboré étroitement pour le succès de ce projet, avec la participation de nombreuses parties prenantes.

Ce projet a également bénéficié de l’expertise de plusieurs entreprises marocaines de renommée mondiale. Il a été mis en service progressivement le 24 août 2023, avec une première phase expérimentale de débit initial ne dépassant pas 3 mètres cubes par seconde. La prochaine étape consistera à augmenter progressivement le débit d’eau jusqu’à 15 mètres cubes par seconde, permettant ainsi le transfert d’un volume annuel d’eau excédentaire dans le bassin du Sebou compris entre 350 et 400 millions de mètres cubes.

Ce projet, d’un coût total estimé à environ 6 milliards de dirhams, comprend une installation de captage d’eau au niveau du barrage de Garde sur l’Oued Sebou, 67 km de canaux en acier d’un diamètre de 3200 mm, deux stations de pompage d’un débit de 15 mètres cubes par seconde, et un bassin pour acheminer l’eau vers la retenue du barrage de Sidi Mohamed Ben Abdullah. Un exploit technique et logistique majeur pour le Maroc, qui permettra de répondre aux besoins croissants en eau de la région Rabat-Casablanca.

Partager

Regardez aussi

La Turquie assiste à une baisse drastique de sa production oranges

Les importations d’oranges fraîches dans l’UE ont atteint 543 000 tonnes en mai 2024

En mai 2024, les importations d’oranges fraîches à destination de l’UE ont atteint 543 000 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *