AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Asie du Sud-Est offre un débouché important aux myrtilles marocaines
myrtille maroc
Myrtilles - ph : DR

L’Asie du Sud-Est offre un débouché important aux myrtilles marocaines

Le Maroc s’impose sur le marché croissant de la myrtille en Asie du Sud-Est. La dynamique est enclenchée. 

En 2023, le Maroc a renforcé sa position en tant que principal fournisseur de myrtilles fraîches en Asie du Sud-Est, enregistrant des résultats impressionnants. Les exportateurs marocains ont non seulement surpassé leurs propres records d’expéditions vers cette région, mais ont également élargi leur empreinte en attirant de nouveaux pays importateurs.

Au cours des onze premiers mois de 2023, le Maroc a expédié pas moins de 1,4 mille tonnes de myrtilles fraîches vers l’Asie du Sud-Est, excluant le Vietnam. Cette performance représente une augmentation fulgurante d’environ 50 % par rapport à l’ensemble de l’année précédente. Avec la haute saison des exportations de myrtilles du Maroc vers cette région s’étendant généralement de décembre à février, les experts prévoient un résultat final encore plus remarquable pour l’année 2023.

Les destinations phares des myrtilles marocaines dans la région comprennent Hong Kong, Singapour et la Malaisie, qui ont conjointement absorbé environ 96 % de l’offre totale du Maroc au cours des onze premiers mois de 2023. Parallèlement, les exportations ont également connu une augmentation significative vers d’autres marchés. Par exemple, les expéditions vers la Thaïlande ont presque triplé, atteignant 30 tonnes, tandis que celles vers Macao sont passées de 26 à 29 tonnes. Une percée notoire a également eu lieu avec l’entrée du Maroc sur le marché indonésien, marquée par un lot d’essai de 720 kg.

Notons que Hong Kong, Singapour et la Malaisie figurent parmi les principaux importateurs de myrtilles en Asie du Sud-Est. En 2021-2022, ces pays ont importé jusqu’à 30 000 tonnes, mais en 2023, ce chiffre a significativement diminué en raison de la baisse des approvisionnements en provenance du Pérou et du Chili.

Lire aussi : Vers une nouvelle bonne année pour la myrtille marocaine

Cependant, le Maroc n’est pas le seul acteur à tirer profit de cette tendance. En 2023, d’autres exportateurs ont également connu une croissance substantielle de leurs parts de marché dans la région. L’Australie a plus que doublé ses exportations, dépassant la barre des mille tonnes. Le Zimbabwe, leader mondial en termes de taux de croissance des exportations de myrtilles, a augmenté ses expéditions de plus de 74 %, atteignant un volume de 1,5 mille tonnes, surpassant même les performances marocaines. La Chine, leader mondial de la superficie cultivée en myrtilles, a également enregistré une augmentation notable de près de 300 % de ses exportations vers l’Asie du Sud-Est au cours de la même période, bien que les volumes restent relativement modestes, à 650 tonnes pour janvier-novembre 2023.

L’Asie du Sud-Est se positionne comme l’une des régions du monde connaissant la croissance la plus rapide en termes d’importations de baies fraîches. Cette tendance est alimentée à la fois par l’augmentation des revenus de la classe moyenne et par l’influence des habitudes de consommation des touristes et expatriés. Avec des taux de développement économique élevés, la région s’apprête à maintenir une croissance soutenue de la consommation de baies fraîches, rivalisant même avec les géants économiques que sont l’Inde et la Chine, selon les prévisions du FMI pour 2023-2024. Le Maroc, en tant qu’acteur majeur sur ce marché en plein essor, semble prêt à capitaliser sur cette opportunité florissante.

Source : East-Fruit
Partager

Regardez aussi

tomates_cerises

L’Algérie veut se lancer dans l’export de tomates cerises vers l’UE

Les tomates cerises algériennes sont prêtes à faire leur grande entrée sur les marchés européens. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *