AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Une année à 1.7 tonnes de Safran cette année à Azilal
Safran : l'Afrique du Sud en passe de devenir un acteur majeur du marché
Photo illustration : DR

Une année à 1.7 tonnes de Safran cette année à Azilal

La province d’Azilal se distingue de plus en plus par sa culture phare : le Safran. Les dernières données de la Direction régionale de l’Agriculture (DRA) de Béni Mellal-Khénifra révèlent que cette culture a atteint un nouveau sommet en 2023, avec une production de 1.7 tonnes.

Cette épice réputée comme la plus chère au monde occupe une superficie totale de 350 hectares, dont 60 hectares sont dédiés à la culture biologique du Safran. Ce phénomène agricole connaît un essor considérable, impliquant 1400 agriculteurs provenant de 14 communes, avec une concentration particulière dans la commune d’Aït Boulli.

Les exploitations s’étendent entre 900 et 1800 mètres d’altitude, une caractéristique qui contribue sans aucun doute à la qualité exceptionnelle du Safran produit dans la région, souligne la DRA.

Depuis le lancement de la deuxième phase de l’accord de partenariat en 2019, dédié au développement de la culture du Safran à Azilal, environ 3000 agriculteurs ont bénéficié d’une opération de distribution de bulbes de Safran. L’objectif principal de cette initiative est de promouvoir cette culture résiliente face au climat local tout en améliorant les revenus et le niveau de vie des agriculteurs.

Un rôle essentiel dans cette success story revient à l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Dans le cadre du programme visant à améliorer le revenu et l’inclusion économique des jeunes, la Maison du Safran a été créée. Cette structure joue un rôle crucial en commercialisant les produits de Safran issus de 30 coopératives réparties dans 14 communes rurales d’Azilal. L’objectif est clair : encourager la commercialisation des produits de terroir, notamment ceux provenant des femmes des zones montagneuses.

Lire aussi : Comment un agriculteur palestinien est devenu le premier à planter du safran

La culture du Safran à Azilal ne se limite pas seulement à une réussite agricole mais s’inscrit également dans une dynamique socio-économique positive. Les coopératives participent activement à l’amélioration des revenus des familles rurales, soulignant ainsi le rôle crucial du Safran dans le développement durable de la région.

Azilal émerge comme un acteur clé dans la production de Safran, démontrant la réussite d’une culture qui allie tradition, innovation et durabilité. Les agriculteurs locaux sont les piliers de cette réussite, et grâce à des initiatives bien pensées et des partenariats fructueux, la culture du Safran à Azilal promet un avenir florissant pour la province et ses habitants.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *