Accueil / Actualités / Actu internationales / Allemagne : baisse des importations de tomates marocaines
Allemagne baisse des importations de tomates marocaines
Allemagne : baisse des importations de tomates marocaines.

Allemagne : baisse des importations de tomates marocaines

Les exportations de tomates marocaines vers l’Allemagne ont fortement diminué.

Au cours de la semaine 14 (période allant du 5 avril au 9 avril 2021), les exportations de tomates rondes marocaines vers l’Allemagne ont diminué, selon le rapport de marché de l’Office fédéral allemand de l’agriculture et de l’alimentation (BLE).

L’offre a apparemment dépassé la demande, sur le marché allemand de la tomate. Afin d’éviter les excédents de produits agricoles, les distributeurs ont donc été contraints de baisser leurs achats et demandes. Par ailleurs, il y a eu une baisse des prix pour liquider au plus vite les marchandises.

Lire aussi : Le Maroc est le 4ème fournisseur de l’Allemagne en tomates

Chaque variété a été affectée par la baisse des prix, en particulier les tomates branchées, qui étaient principalement importés des Pays-Bas, de Turquie et de Belgique. Les tomates cerises provenaient principalement des Pays-Bas et d’Italie, mais leur présence était considérablement limitée, révèle l’Office fédéral allemand de l’agriculture et de l’alimentation.

Les tomates rondes ont également perdu de leur attrait; les importations en provenance du Maroc et de Turquie ont considérablement diminué. Les tomates de bœuf d’Espagne et du Maroc coûtent finalement moins cher qu’elles ne l’étaient en début de semaine.

Selon le rapport de marché, seul Berlin a fait état d’une réduction des prix « raisonnablement constante »;  l’offre et la demande s’harmonisant bien dans cette région. Par exemple, les tomates cerises des Pays-Bas y coûtent jusqu’à 6 € le kg.

Regardez aussi

Allemagne interdit le transfert de vaches gestantes au Maroc

L’Allemagne interdit le transfert de vaches gestantes au Maroc

L’Allemagne a interdit le transfert de 270 vaches gestantes au Maroc. Le transfert des animaux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *