Accueil / Actualités / Actu internationales / La sécheresse, un danger croissant pour l’agriculture marocaine
La sécheresse un danger croissant agriculture marocaine
La sécheresse, un danger croissant pour l'agriculture marocaine.

La sécheresse, un danger croissant pour l’agriculture marocaine

La sécheresse constitue un danger croissant pour l’agriculture marocaine.

Selon un nouveau rapport sur le changement climatique en Afrique, publié par Oxford Business Group (OBG) en collaboration avec OCP, la désertification constitue un « danger croissant pour le secteur agricole marocain ».

Dans le rapport, l’OBG a cité les données de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui suggèrent que l’Afrique est le 2ème continent le plus sec avec près de 40% du continent touché par la désertification et la sécheresse. Et le Maroc n’y échappe pas, rapporte Moroccoworldnews.

Lire aussi : Aziz Akhannouch et l’adaptation aux changements climatiques

Les tempêtes et les inondations endommagent également les écosystèmes sur lesquels dépendent de nombreux agriculteurs. Selon Aniss Bourraqadi, responsable agronomie à OCP Afrique, «Le changement climatique a un impact sur la disponibilité de l’eau et des terres, aussi bien que la variabilité des conditions de croissance d’une année à l’autre année».

Par ailleurs, il est nécessaire de «développer une culture de production (…) en utilisant des approches innovantes, combiné à une plus grande diversification en termes de culture systèmes, pour assurer une plus grande résilience dans l’agriculture », a indiqué ce dernier dans le rapport.

Source : Oxford Business Group report

Regardez aussi

Maroc : plus de 600.000 ha sont désormais irrigués au goutte à goutte

Covid-19 : Malgré la crise sanitaire, l’économie marocaine résiste

Covid-19: L’économie marocaine, une résilience à toute épreuve malgré une crise sanitaire sans précédent. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *