Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Afrique: Un potentiel agricole inexploité

L’Afrique: Un potentiel agricole inexploité

A l’image du PMV, l’Afrique doit trouver des solutions face à l’inexploitation de son potentiel agricole.

Mauvaise gestion de l’eau et de la logistique, manque d’investissement ou encore contraintes climatiques sont à l’origine de l’inexploitation du potentiel agricole africain. Alors que la demande en produits alimentaires augmentera de 70% d’ici 2050 selon les experts, il est primordial que l’Afrique prenne conscience de toutes ses ressources.

Au début du siècle, Phillippe Couty disait de l’Afrique « son agriculture a remarquablement fait face à la croissance démographique par l’extension des superficies cultivées, alors que les rendements n’ont pas augmenté, ce qui montre qu’elle est « en réserve d’intensification ».

Même si de nombreuses avancées ont été enregistrées depuis, cette déclaration est, malheureusement, toujours vraie à l’heure actuelle. Alors que la filière agricole emploie près de 60% de la population, elle produit uniquement 35% du PIB, indiquant une faible productivité. De plus, le potentiel agricole du continent n’est pas pleinement exploité malgré sa richesse. En 2013, 60% des terres arables non cultivées dans le monde étaient africaines.

Si aujourd’hui de nouveaux projets voient le jour, ils tardent à être mis en place essentiellement pour des raisons d’accès aux financements ou de rentabilité non confirmée, nous indique info-afrique.com. L’Afrique a besoin d’une révolution verte qui permettrait d’augmenter les rendements tout en faisant face aux problèmes environnementaux, comme l’écrit TelQuel.

Manque de productivité, d’industrialisation des matières premières, dualisme et morcellement des exploitations ou encore problèmes d’irrigation et de formation du personnel agricole sont autant de points que le Plan Maroc Vert s’évertue à solutionner. Lancé en 2008, le PMV a permis au secteur agricole d’enregistrer une évolution croissante au Maroc. Les difficultés rencontrées dans le Royaume illustrent bien la situation africaine, et les solutions proposées par le PMV pourraient s’appliquer dans de nombreux pays du continent.

Regardez aussi

Record mondial de récolte de blé et baisse de la production de maïs au Brésil

Campagne céréalière 2020-2021 : Une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

Campagne céréalière 2020-2021 : Une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux. 103,2 millions de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *