Accueil / Actualités / Actu internationales / L’accord entre le Royaume-Uni et le Maroc stimulera les exportations de fruits
accord entre le Royaume-Uni et le Maroc stimulera les exportations de fruits
L'accord entre le Royaume-Uni et le Maroc stimulera les exportations de fruits.

L’accord entre le Royaume-Uni et le Maroc stimulera les exportations de fruits

L’agriculture constitue un des secteurs phares de l’accord entre le Maroc et le Royaume-Uni.

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a relancé le débat, quant au futur des relations économiques et commerciales entre celui-ci et le Maroc. Ainsi, selon Ilham Bennis, Directrice générale de la BritCham, l’accord signé entre les deux pays favorisera les exportations de fruits et légumes et exploitera au mieux les opportunités pour les secteurs agricole et agro-industriel.

« L’accord signé entre le Maroc et le Royaume-Uni est un accord qui remplace plus ou moins l’Accord de libre-échange Maroc-UE. C’est donc une continuité, mais avec quelques changements, comme l’augmentation des quotas des exportations de tomates, de fruits, de sardines et autres. Le but n’étant pas seulement de remplacer les anciens accords, mais d’utiliser celui-ci afin de développer les relations déjà existantes et d’augmenter les échanges dans tous les secteurs d’activité », rapporte Les Ecos, citant la Directrice générale de BritCham.

Lire aussi : Royaume-Uni : 25% des tomates consommées proviennent du Maroc

Par ailleurs, la période à venir sera donc une période transitoire afin d’améliorer et d’amplifier cet accord. Cette transition visera à explorer toutes les possibilités et à trouver le meilleur équilibre qui réponde aux besoins des deux pays. Ainsi, le rôle de la BritCham durant cette période consistera donc à surveiller, recevoir et être à l’écoute de toutes les données et problèmes que rencontreront les entreprises marocaines et britanniques afin d’avoir une bonne base pour améliorer cet accord d’ici fin 2021.

L’agriculture et l’agro-alimentaire font partie des secteurs phares de cet accord. Le Maroc s’est engagé en 2008 dans un plan de modernisation du secteur agricole marocain. La croissance économique repose encore largement sur ce secteur qui emploie près de 40% de la population active et contribue à près de 15% du PIB. Les Marocains veulent monter en grade dans l’agro-industrie. Et l’accord entre le Royaume-Uni tiendra compte de cet aspect.

Regardez aussi

INTERPERA: Le 10e congrès international de la poire

Poires : la campagne italienne devrait être catastrophique

La campagne italienne de poires devrait être catastrophique. Une organisation interprofessionnelle qui avait diffusé des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *