AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / A lire : Les eaux non conventionnelles pour le développement agricole dans les pays de l’Afrique du Nord

A lire : Les eaux non conventionnelles pour le développement agricole dans les pays de l’Afrique du Nord

Économie verte et eaux non conventionnelles : Le Maghreb trace sa voie vers un avenir prometteur.

Les défis du développement durable et de la préservation des ressources naturelles, en particulier de l’eau, sont au cœur des préoccupations de la région du Maghreb.

Depuis sa création, l’Union du Maghreb arabe (UMA) s’est engagée à relever ces défis cruciaux. En 1992, lors d’une réunion à Nouakchott, le Conseil de la Présidence de l’UMA a approuvé la « Charte maghrébine pour la protection de l’environnement et le développement durable » en tant que cadre de référence pour une politique environnementale commune visant le développement durable. Cette charte a été la première étape vers la mise en place de structures administratives dédiées à la gestion des ressources en eau et de l’environnement.

Dans cette optique, les pays membres de l’UMA ont pris plusieurs engagements cruciaux :

  1. Veiller à ce que l’eau soit utilisée de manière efficace pour satisfaire les besoins en eau potable, en irrigation, en industrie et en tourisme.
  2. Assurer la protection des ressources en eau menacées par une exploitation désordonnée sous toutes ses formes.
  3. Préserver les aquifères non renouvelables en promouvant une utilisation rationnelle en coopération entre les États membres.
  4. Travailler à la gestion des eaux usées domestiques et industrielles, conformément aux normes sanitaires.

Malgré ces efforts louables, la rareté de l’eau reste un enjeu majeur dans la région du Maghreb. Il est impératif de coordonner les actions et de réfléchir à des modalités d’utilisation optimale des ressources en eau pour les préserver et les exploiter de manière efficace.

Face à ces défis, l’UMA a décidé de mettre l’accent sur la promotion de l’utilisation des ressources en eaux non conventionnelles. Cette initiative s’est concrétisée grâce au partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et au lancement du projet maghrébin sur le « Déblocage du potentiel des eaux usées traitées et des eaux de drainage pour le développement agricole. » Ce projet a donné naissance à l’initiative maghrébine sur les eaux non conventionnelles et au dialogue politique maghrébin. L’objectif est de définir une direction stratégique maghrébine commune pour évaluer le potentiel des eaux non conventionnelles dans la région et mettre en place les mécanismes nécessaires à leur exploitation.

Il est essentiel de partager les expériences réussies des pays maghrébins dans la valorisation des eaux non conventionnelles en agriculture. L’étude des orientations politiques dans ce domaine et l’amélioration de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement contribueront à renforcer la coopération régionale, à stimuler la croissance économique et à réduire la pauvreté.

Pour accéder à l’étude FAO :
Les eaux non conventionnelles pour le développement agricole dans les pays de l’Afrique du Nord

Partager

Regardez aussi

ENAM organise un forum autour de la digitalisation de l'agriculture marocaine

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès à l’heure de ses 21èmes Olympiades

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès (ENAM) abrite les 11 et 12 mai courant, la 21ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *