Répondre à : La filière des fruits rouges: une filière d’avenir au Maroc

#20091
Avatar
aya1
Participant

Sophia 🙂 🙂
Merci pour le sujet, le secteur des fruits rouges est certes très important au Maroc.
Grâce à un avantage considérable et qui est sa proximité de l’Europe, le Maroc pourra facilement se faire une place sur le marché européen par rapport aux autres pays comme l’Amérique latine (coût très élevée du transport aérien)ou aussi l’Espagne ( le coût de la main d’œuvre est plus faible au Maroc).
Comme tu l’as déjà dit , ces cultures nécessitent une assistance technique assez importante:
A ce niveau j’en profite pour citer quelques exemples des exigences de ces cultures : en effet, Le myrtillier, par exemple, se distingue du framboisier et du mûrier par des exigences particulières en terme de pH du sol. A des pH supérieurs à 5,2; l’absorption du fer est bloquée et cela se traduit par des symptômes typiques de la chlorose ferrique. Quand au framboisier , il faut surtout craindre la salinité qui ne doit pas dépasser les 800 ppm.
aya