Accueil / Actualités / Actu Maroc / Yaourt au lait de chamelle: Un produit du terroir à découvrir au SIAM

Yaourt au lait de chamelle: Un produit du terroir à découvrir au SIAM

Le yaourt à base du lait de chamelle, un des produits peu familiers à découvrir au SIAM 2018.

Le Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), qui tient sa 13è édition à Meknès, est incontestablement un haut lieu de découverte des produits authentiques des coopératives des 12 régions du Royaume dans toute leur richesse et diversité.

Au sein du pôle « Terroir », l’on trouve des produits ordinaires comme l’huile d’olive et d’argan, Amlou, le miel ou les dattes mais aussi des produits peu familiers pour le consommateur marocain à l’image du yaourt de chamelle.

Ce yaourt peu commun que développe M’barek Mahmoudi au sein de la coopérative agricole « Solidarité pour la production du lait de chamelle » à Laâyoune, attise la curiosité et la convoitise des visiteurs du SIAM. Il leur met carrément l’eau à la bouche et les incite fortement à la dégustation.

Dans une interview à la MAP, M. Mahmoudi a indiqué que sa coopérative produisait uniquement le lait de chamelle, mais après l’engouement inattendu que connait ce produit, « nous avons pensé à diversifier notre production et proposer un nouveau produit originale à nos clients ».

Ainsi fut né le yaourt à base de lait de chamelle qui connait aujourd’hui la même demande et le même engouement que le lait de chamelle. Le secret de cette demande n’est autre que les qualités nutritionnelles et les vertus thérapeutiques dont regorge cet aliment.

Le lait de chamelle contient une quantité importante de vitamines (B1 et B2) et sa consommation diminue le niveau du cholestérol. Il contient aussi la plus importante quantité d’eau que n’importe quel autre lait (98,6%), ce qui permet d’étancher la soif lors des périodes de fortes chaleurs, a expliqué M. Mahmoudi.

Mais, ce qui distingue le plus le yaourt de chamelle, c’est le goût qui ne ressemble à aucun autre produit de laitage, a-t-il dit.

Chaque pot a un goût et une saveur différente car le goût du lait de la chamelle diffère selon la nature des aliments qu’elle consomme. Il n’est point nécessaire d’ajouter des additifs ou des arômes artificiels, ce qui est impressionnant, a-t-il fait savoir.

Pour ce qui est de la commercialisation de ce produit, M. Mahmoudi, a assuré que le SIAM constitue une occasion propice de rencontre avec une nouvelle clientèle. C’est également l’occasion de gagner la confiance de nouveaux consommateurs, a-t-il estimé.

Le Salon « nous permet de faire connaitre nos produits », a-t-il relevé, notant que sa coopérative a beaucoup de mal à vendre le yaourt de camelle dans les villes du nord du Royaume en raison de l’éloignement géographique et de la courte durée de sa conservation.

Le yaourt devient impropre à la consommation au bout de 6 jours, a noté M. Mahmoudi.

Pour remédier à cette situation, « notre coopérative réfléchit à mettre en place une unité de pasteurisation du lait pour prolonger sa durée de conservation afin de pouvoir le commercialiser dans les différentes régions du Royaume », a-t-il fait savoir.

M. Mahmoudi a en outre, souligné que le soutien qu’apporte le ministère de l’Agriculture aux coopératives dans le cadre du Plan Maroc Vert est précieux parce qu’il permet à ses entités d’entreprendre et de se développer encore plus, notant que c’est grâce à un tel appui qu’il a pu fonder une unité de production du lait de chamelle et de ses dérivées.

« Notre projet bénéficie également de l’appui de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra », s’est-il félicité.

La 13ème édition du SIAM (24-29 avril) connait la participation de 1.400 exposants en provenance de 70 pays ainsi que 400 coopératives et associations.

Regardez aussi

Prévisions météorologiques du jeudi 19 juillet 2018

Prévisions météorologiques du jeudi 19 juillet et la nuit suivante. Voici les prévisions météorologiques pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *