Accueil / Actualités / Actu internationales / UE: Baisse significative de la production de tomates attendue en 2018

UE: Baisse significative de la production de tomates attendue en 2018

UE: Importante baisse de la production ibérique de tomates en 2018.

En 2018, l’organisation européenne représentant l’industrie de la tomate (TomatoEurope) s’attend à une baisse de 12% de la production de tomates de l’UE pour la transformation entraînée par une forte baisse dans la péninsule ibérique (-22%). 

Cette réduction pourrait être un ajustement de la production à la demande, après une forte croissance de l’offre ces dernières années. Cependant, cette hypothèse ne sera confirmée qu’une fois les chiffres disponibles.

Pour la saison 2018, l’Estrémadure consacrera environ 22 000 hectares à la culture de tomates de transformation, soit environ 3 000 de moins que l’année dernière. Cette diminution est principalement due aux conditions climatiques enregistrées au printemps dernier.

Le président d’Acopaex, Domingo Fernández, a récemment déclaré que la campagne commencerait également tard, ou dans la première moitié du mois d’août.

En raison des conditions météorologiques défavorables enregistrées durant la seconde moitié du printemps, principalement les orages d’avril et de mai, 1 500 hectares de moins que prévu initialement ont été plantés cette année, qui seront utilisés pour d’autres cultures.

D’après les prévisions, le chiffre atteint en 2018 sera le plus bas des trois dernières années. Cependant, Fernández a déclaré que cette réduction n’est pas alarmante parce que tout dépendra maintenant de la façon dont la campagne va se développer et, en ce sens, les températures plus douces de l’été devraient avoir un impact positif.

Selon les chiffres de la Commission européenne, la production totale de tomates dans l’UE a atteint 18,5 millions de tonnes en 2017, soit +3% par rapport à 2016. Ceci est dû principalement à l’augmentation du volume de tomates destinées à la transformation qui a atteint 11,5 millions, soit +6% par rapport à 2016. En revanche, la production de tomates fraîches a légèrement diminué en 2017 (-2%).

Les importations totales de tomates transformées de l’UE ont diminué de 24% en 2017, en raison de la forte baisse des importations en provenance de Chine (-57%). Par ailleurs, les importations en provenance de l’Ukraine augmentent de manière significative (+17% en 2017 par rapport à 2016) grâce à leur compétitivité. Cette tendance est susceptible de continuer. En 2018, les importations devraient encore augmenter (+ 15%) par rapport aux niveaux des dernières années.

Regardez aussi

Aid Al Adha 1439 : Une offre couvrant largement la demande

Aid Al Adha 1439 : L’offre en animaux dépasse largement la demande de plus de 48%. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *