Accueil / Actualités / Actu internationales / Tomates: Le Maroc rivalise avec les exportations de l’Espagne

Tomates: Le Maroc rivalise avec les exportations de l’Espagne

L’Espagne est le troisième exportateur mondial de tomates

Le plus gros exportateur espagnol de tomates, Almeria, occuperait la troisième place mondiale derrière le Mexique et les Pays-Bas.

Selon les données de l’ONU en 2016,  8,5362 millions de  tonnes de tomates ont été exportées dans le monde, la quantité la plus élevée jamais enregistrée dans l’histoire. Le premier exportateur mondial était le Mexique avec 1,74886 millions de tonnes, suivi par les Pays-Bas avec 1 ,08316 millions de tonnes et l’Espagne qui a exporté 907,62 mille tonnes de tomates cette année-là, un chiffre en baisse depuis 5 ans. 60% des tomates exportées de l’Espagne vers l’étranger proviennent d’Almeria, avec une baisse continue au cours des dernières années, ce qui a permis au Maroc d’approcher ses niveaux d’exportation de tomates.

Les exportations de tomates du Maroc atteignent déjà les chiffres de la province d’Almeria, selon les résultats  tirées de COMTRADE par Hortoinfo.

En 2016, le Maroc a exporté un total de 52,491 mille  tonnes de tomates, seulement 2,36% de moins  que la quantité exportée par Almeria qui est de 53,760 mille tonnes, et 42,16% de moins que le total espagnol.

L’exportation d’Almeria représente 59,23% du total espagnol et, avec ses 537,6 mille tonnes, elle serait placée au troisième rang mondial, derrière le Mexique et les Pays-Bas et devant l’Iran, le Maroc, la Turquie et le reste de l’Espagne.

Le Maroc occupe la cinquième place du classement mondial des exportateurs de tomates. En 2016,  524,91 mille tonnes de tomates ont été vendues pour un montant de 5 249,01 millions de dhs, vendus au prix moyen de 9,99 dhs le kilo. Les principaux clients de la tomate marocaine en 2016 étaient la France avec 338,51 mille tonnes, la Russie avec 110,2 mille tonnes devenant le deuxième plus gros client pour le Maroc, le Royaume-Uni étant le troisième client de la tomate marocaine, avec un volume d’importation de 20,82 mille tonnes.

En 2016, le chiffre le plus élevé de l’histoire des exportations de tomates dans le monde a été atteint avec 8,5362 millions de tonnes exportées, ce qui a généré un total de 89 477,73 millions de dhs pour les pays exportateurs ayant vendu à un prix moyen de 11,1851 dhs le kilo.

Le plus gros exportateur de tomates au monde en 2016 a été le Mexique, qui a vendu à l’étranger un total de 1,74886 millions de tonnes pour une valeur de 21 582,25 millions de dhs, avec un prix moyen de 12,3441 dhs le kilo. Le Mexique a vendu 99,72% de sa tomate aux États-Unis d’Amérique, pays dans lequel il a expédié 1,74389 millions de tonnes. Il a aussi exporté  4620 tonnes au Canada et a distribué le reste entre le Japon , la  Hollande et l’Allemagne, avec des petites quantités destinées vers le Royaume-Uni et les Émirats arabes unis.

Le deuxième pays dans le classement des exportations mondiales de tomates est la Hollande, qui a vendu à l’étranger un total de 1,08316 millions de tonnes en 2016, pour une valeur de 17 901,62 millions de dhs et un prix moyen de 16,5198 euros par kilo, le prix le plus élevé des 10 plus gros exportateurs de tomates au monde. Les Pays-Bas ont vendu 439,39 mille tonnes de tomates à l’Allemagne, 173,62 au Royaume-Uni et 60,93 mille tonnes de tomates à l’Italie. Cette année-là, l’Espagne a acheté 33 mille tonnes de tomates des Pays-Bas, contre 112,67 mille tonnes qui ont fait le chemin inverse, c’est-à-dire exportées de l’Espagne vers les Pays-Bas.

L’Espagne occupe la troisième place mondiale pour l’exportation de tomate avec 907,62 mille tonnes (59,3% proviennent d’Almería), pour une valeur de 10 895,10 millions dhs et un prix moyen de 11,99 dhs le kilo. Les exportations de tomates espagnoles ont été principalement vers l’Allemagne avec 239,18 mille tonnes, suivies par le Royaume-Uni avec 138,37, la France avec 129,53, les Pays-Bas avec les 112,67 mille tonnes et la Pologne avec 6270 tonnes de tomate.

Le quatrième plus grand exportateur de tomates était l’Iran, avec 537,12 mille tonnes vendues pour 1 427,05 millions dhs, à un prix moyen de 2,65 dhs le kilo. Les principaux clients de la tomate iranienne étaient l’Irak, l’Afghanistan, les Emirats arabes et la Russie.

Regardez aussi

Rabat : La mobilisation des ressources en eau, un défi majeur à l’ère des changements climatiques

Rabat : La mobilisation des ressources en eau, un défi majeur à l’ère des changements …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *