Accueil / Actualités / Actu internationales / Tomates: Des drones pour faire face au Tetranychus urticae

Tomates: Des drones pour faire face au Tetranychus urticae

Des drones pour faire face au Tetranychus urticae qui s’attaquent aux cultures de tomates en Italie.

Les producteurs de tomates d’industrie et l’Université Catholique de Piacenza luttent pour endiguer les attaques d’araignées rouges (Tetranychus urticae) qui endommagent les récoltes de la région, en particulier dans certaines zones du Val Trebbia. 

L’araignée rouge est un acarien extrêmement petit, très prolifique, qui s’attaque aux feuilles, capable de provoquer d’énormes dégâts allant jusqu’à 50% de la production.

Face à ce problème, un projet encore à l’étude envisage d’utiliser des drones pour protéger les cultures de l’araignée rouge. D’après le président de l’association des entreprises de travaux agricoles de la région de Crémone, les agriculteurs pourront disposer de ce type de matériel dès la campagne prochaine.

« Parmi les outils au service de l’agriculture, les drones agricoles constituent la grande nouveauté actuelle et les entrepreneurs sont de plus en plus nombreux à proposer également ce service. L’idée est de s’appuyer sur cette technologie non seulement pour cartographier les parcelles et acquérir des images multi spectrales pour aider la conduite de la culture, mais aussi d’intervenir dans la défense phytosanitaire avec des insectes prédateurs. Les avantages environnementaux sont évidents, sans compter que l’impact d’un drone sur la culture est pratiquement nul », ajoute la même source.

Comme dans le cas de la lutte contre la pyrale du maïs, le drone effectue un vol au-dessus du champ de tomates infesté et libère, avec une extrême précision et au moment opportun, des capsules biodégradables qui contiennent un insecte prédateur.

Il est prévu que les essais en plein champ débutent en 2019 avec probablement le  Phytoseiulus persimilis, un acarien prédateur utilisé avec succès dans le monde entier dans la lutte biologique contre le Tétranyque rouge (Tetranychus urticae).

Les femelles de P. persimilis sont légèrement plus grandes qu’une araignée rouge et très mobiles : Phytoseiulus persimilis se caractérise par une importante capacité de recherche et est capable d’explorer de grandes surfaces. Leur développement dans des conditions optimales est également plus rapide que celui de ses proies.

Outre le très faible impact du drone sur la culture, l’un des avantages de cette technique est de permettre une intervention même après de fortes pluies, sauf dans les cas extrêmes de grand vent. De plus, les drones peuvent survoler plusieurs hectares de cultures en quelques minutes seulement et peuvent être utilisés n’importe où et transportés facilement d’une parcelle à une autre.

 

Avec TomatoNews

Regardez aussi

Des bananes cultivées sans terre ?

Des bananes cultivées sans terre pour lutter contre la maladie de Panama. La maladie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *