Accueil / Actualités / Actu internationales / Russie: La culture des baies convient mieux dans les tunnels élevés

Russie: La culture des baies convient mieux dans les tunnels élevés

La dernière tendance dans la culture des baies en Russie est celle des tunnels élevés.

En plus des technologies destinées à développer la culture en serre de tomates, de concombres et d’herbes en Russie, certains exposants de l’exposition spécialisée «Protected Ground of Russia» ont commencé à travailler sur des solutions pour l’industrie des petits fruits.

Lors de discussions avec des fournisseurs de technologies et d’équipements de serre lors de l’exposition qui s’est tenue à Moscou, les journalistes de FruitNews ont discuté des perspectives de la production russe de baies dans un terroir abrité. Les solutions proposées du groupe Korolev Agro et leur propre expérience de culture de baies en Russie ont été racontées par le président du conseil d’administration du groupe de sociétés Korolev Vitaly Viktorovich.

D’après Vitaly, la dernière tendance dans la culture des baies est la culture en tunnels élevés. Maintenant, les tunnels élevés sont très demandés en Pologne, en Hollande et en Italie. Les framboises, par exemple, sont de moins en moins cultivées en pleine terre. En utilisant des tunnels élevés, l’entreprise bénéficie de plusieurs avantages à la fois, notamment l’allongement de la période de culture au besoin, le contrôle de la période de récolte ainsi la collecte peut commencer plus tôt ou plus tard et les rendements augmentent.

Avec cette technique, le rendement des variétés précoces de framboises peut atteindre 25 à 30 tonnes par ha. La récolte des baies peut débuter en juin. La production est plus rapide, la qualité est meilleure et le rendement est plus élevé.

Par ailleurs, l’offre et la qualité des fruits sont stables, les baies sont de grand calibre et se conservent plus longtemps étant donnée qu’ils ne reçoivent pas de pluies. C’est pourquoi de plus en plus d’entreprises en Pologne et en Hollande optent pour la culture de baies dans les tunnels.

En Russie, malheureusement, cette technologie n’est pas encore disponible sauf pour quelques projets pilotes, ajoute Vitaly. Nous sommes des pionniers dans le pays, déclare-t-il. Nous avons conduit toutes les fermes en Pologne, en Hollande et en Italie. Ainsi, avons-nous pu  choisir les variétés et les substrats appropriés pour cette culture en Russie.

En Pologne, les plateaux avec un substrat de noix de coco sont élevés à une hauteur de 1 m 30 pour la commodité des travailleurs. De moins en moins de gens sont prêts à cueillir des baies du fait du dur labeur physique que l’activité requiert. En soulevant le bac, les baies peuvent être collectées au niveau de la ceinture sans se baisser, les coûts de main-d’œuvre sont alors réduits.

L’établissement de tunnels professionnels est justifié si la superficie des plantations dépasse 3 hectares. En Russie, pour construire une serre sur une superficie de 1 hectare avec irrigation professionnelle et un substrat coûtera de 8  à 10 millions de roubles, sans compter le matériel de plantation ni les plantes elles-mêmes.

Regardez aussi

Une belle opportunité pour les producteurs marocains d’huile d’olive

Plus de 50 000 visiteurs attendus au Salon Régional des Olives de Guercif

Ouverture à Guercif du 2ème Salon régional des olives, plus de 50.000 visiteurs attendus. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *