agriaffaires
monsanto
la référence de l’agriculture
Accueil / Cahier Technique / La rouille jaune du blé tendre au Maroc
La rouille jaune du blé tendre au maroc

La rouille jaune du blé tendre au Maroc

Les caractéristiques de la rouille jaune du blé tendre au Maroc.

Au début de l’année 2017, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) avait détecté une nouvelle menace pesant sur la culture du blé au Maroc : la rouille jaune. D’où vient cette nouvelle maladie foliaire du blé, quels dégâts provoque-elle, et enfin, comment s’en protéger ?

Origine et risques

La rouille du blé se propage grâce au vent ce qui lui permet de parcourir de grande distance très rapidement. Si elle n’est pas détectée à temps, elle peut être dévastatrice et causer de grandes pertes. Découverte en janvier dans la région de Doukkala, la rouille jaune peut s’attaquer au blé de façon très précoce, c’est-à-dire entre les stades de montaison et gonflement. La rouille jaune est causée par une espèce de champignon appelée Puccinia Striiformis. Agriculture du Maghreb précise qu’elle peut provoquer jusqu’à 70% de pertes en cas d’infection précoce, d’où l’importance de prendre des précautions.

Précautions et traitement

Les cultures de blé peuvent être protégées des maladies foliaires en combinant moyens préventifs et curatifs. L’utilisation de semences saines, un assolement adéquat, un choix de variétés résistantes et l’utilisation raisonnée de fongicides sont la clef d’une bonne prévention.

La rouille jaune est facilement reconnaissable : elle se présente sous forme de moisissure jaunâtre. Si des signes d’infection se présentent dans une parcelle, tous les plants avoisinant qui sont sensibles à la rouille sont menacés. Il est alors fortement conseillé de traiter le blé tendre à l’aide d’un fongicide. Un ciel couvert, un taux d’humidité élevé et des températures fraîches favorisent le développement du champignon. La rouille jaune se développe très rapidement dès l’épiaison du blé, affectant ainsi le remplissage des grains.

La lutte chimique doit cibler la protection des deux dernières feuilles du blé. En cas de forte infection, il est nécessaire d’appliquer une deuxième fois le fongicide 3 à 4 semaines après la première application.

Regardez aussi

Les techniques de séchage d’abricot

Les techniques de séchage d’abricot

Les différentes techniques de séchage de l’abricot. Depuis des milliers d’années l’homme a séché les …

Chargement...