Accueil / Technique / Cahier Technique / Réussir sa culture d’artichaut
Réussir sa culture d’artichaut

Réussir sa culture d’artichaut

Conseils pour réussir sa culture d’artichaut.

La culture de l’artichaut est ancestrale au Maroc. D’ailleurs ce produit a été classé « produit du terroir ». Voici quelques conseils pour cultiver et augmenter votre production d’artichauts.

L’artichaut est une plante spéciale car c’est l’une des seules dont on mange le bouton floral et plus précisément le réceptacle floral et une partie du pédoncule floral. Il s’agit d’un produit très apprécié des consommateurs.

L’artichaut est une plante originaire d’Afrique du Nord et plus largement, du bassin méditerranéen. Au Maroc, la culture s’étend sur une superficie de plus de 3 000 Ha répartis dans les zones de Sidi Slimane, Sidi Kacem et Sidi Abdelaziz. La région Rabat Salé Kénitra est très connue pour la culture de l’artichaut, qui a d’ailleurs été classé « produit du terroir marocain ». Les agriculteurs maîtrisent parfaitement cette culture qu’ils pratiquent depuis longtemps. Voici quelques conseils pour maximiser la production et améliorer la qualité de vos artichauts.

Productivité

Tout d’abord, sachez que les nouvelles variétés hybrides produisent en plus grande quantité et plus régulièrement que les variétés traditionnelles. Il est nécessaire de renouveler les plants d’artichauts tous les 3 à 5 ans maximum car la production de la plante diminue avec le temps. Pour cela, il existe deux méthodes : le repiquage ou l’œilletonnage.

Oeilletons>
Oeilletons

L’Œilletonnage

L’Œilletonnage est la technique de multiplication la plus répandue chez les producteurs d’artichauts car elle permet d’éviter l’achat massif de matériel végétal.

Cette technique consiste à retirer les « œilletons », c’est-à-dire les pousses qui sortent de terre à la base des pieds d’artichauts. Après avoir choisi les plus belles pousses (aussi appelées rejets),  il faut couper dans le prolongement de la pousse de manière à prendre 3 à 4 cm de racines (souche mère). La dernière étape consiste à planter les œilletons qui donneront de nouvelles plantes.

Plantation

L’artichaut est une plantes qui a besoin d’un sol profond, riche et bien drainé pour éviter tout pourrissement. Avant de planter, faites un apport en matière organique. Évitez le fumier et préférez un compost bien décompacté. Le pH optimal est de 6 à 6,8.

L’optimum de température pour la croissance est de 18 à 20°C. Des températures trop élevées ou trop faibles ne sont pas favorables à la bonne croissance des capitules et de la plante en général.

Que vous repiquiez, œilletonnez ou semiez, il faut espacer les plants d’au moins un mètre car ils prennent beaucoup d’ampleur et ils s’étoufferaient s’ils étaient plantés trop proches. Veillez également à ne pas enterrer le cœur de la plante, auquel cas elle risque de pourrir !

Enfin, il faut pailler le pied de la plante. Cette étape permet de conserver l’humidité du sol car l’artichaut est très exigeant le taux d’humidité du sol. Le paillage permet aussi d’éviter la prolifération des adventices.

Astuce : Percer la tige de l'artichaut
Astuce : Percer la tige de l’artichaut

Astuce

Voici une petite astuce bien gardée et très simple pour obtenir de plus gros artichauts… Vous pouvez percer la tige de part en part, trois ou quatre centimètres en dessous de l’inflorescence avec un petit morceau de bois pointu.

Regardez aussi

Courges et courgettes: Les maladies non-parasitaires sur fruit

Courges et courgettes: Les maladies non-parasitaires sur fruit

Les maladies non-parasitaires des courges et courgettes sur fruit. Il existe de nombreux virus et …