Accueil / Actualités / Actu internationales / L’UE va renforcer les contrôles sur les importations depuis le Maroc ?
L'UE va renforcer les contrôles sur les importations depuis le Maroc ?

L’UE va renforcer les contrôles sur les importations depuis le Maroc ?

Vers le renforcement des contrôles sur les importations de produits marocains en UE ?

Le comité mixte européen a exprimé son souhait de renforcer les contrôles sur les produits agricoles marocains importés, notamment au niveau phytosanitaire.

Une polémique secoue actuellement le secteur des producteurs-exportateurs marocains de tomates et l’Union Européenne (UE). Les fruits et légumes marocains exportés vers l’UE sont soumis aux normes phytosanitaires du Royaume, qui sont différentes de celles de l’UE. Des associations et consommateurs européens se plaignent de cette stratégie qui n’a ni queue ni tête selon eux : les fruits et légumes venus du Maroc devrait être soumis aux normes européennes puisqu’ils sont consommés en Europe.

C’est en tout cas ce qu’a défendu le comité mixte France-Espagne-Italie des fruits et légumes lors d’une réunion qui a regroupé les délégations des trois pays. Ce dernier appelle la Commission Européenne (CE) à appliquer les mêmes contrôles phytosanitaires aux produits marocains qu’à ceux européens.

Les participants ont aussi débattu « de la situation d’entrée de la tomate marocaine et de la nécessité de contrôler les volumes importés et d’effectuer un contrôle phytosanitaire exhaustif comme on le fait sur les fruits et légumes européens. Il convient de garder à l’esprit que la tomate marocaine est vendue et consommée en Europe, elle devrait donc respecter les mêmes mesures que celles imposées aux producteurs européens », selon les propos d’Andrès Gongora, responsable fruits et légumes au Comité d’Agriculture de la FAO (COAG).

D’autres sujets de polémique auraient été abordés pendant le meeting comme, par exemple, le fait d’exiger à la CE d’exclure les productions du Sahara marocain de l’accord agricole UE-Maroc.

Au terme de cette journée, il a été décidé de solliciter la CE et les ministères de l’Agriculture espagnol, français et italien pour demander un renforcement du contrôle phytosanitaire des produits marocains et du contrôle d’entrée.

Les producteurs européens seraient-ils en train d’essayer de mettre les produits agricoles marocains de côté dans le but de récupérer des parts de marché ?

Regardez aussi

Tiznit : Session de formation pour la protection de l’arganier

Session de formation à Tiznit pour protéger l’arganier. La première session de formation en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *