Accueil / Actualités / Actu Maroc / Taux de remplissage des barrages de 49% à Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Baisse du taux de remplissage des barrages du Nord

Taux de remplissage des barrages de 49% à Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Le taux de remplissage des barrages de Tanger-Tétouan-Al Hoceima est de 49%.

Dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le taux de remplissage des barrages a atteint environ 49% au 16 février 2018.

Les retenues des neuf barrages relevant du ressort territorial de l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos ont dépassé, ce vendredi, 544 millions de m3 (Mm3), soit un taux de remplissage d’environ 49%, selon un rapport de l’Agence.

Le document explique que les réserves hydrauliques ont totalisé un volume de 544,5 Mm3 au 16 février, soit un taux de remplissage de 48,9%, contre 660,2 Mm3 durant la même période une année auparavant (59,2%).

Le barrage Oued El Makhazine (province de Larache) a atteint un taux de remplissage de 60,5%, contre 66% en glissement annuel (407,18 Mm3 contre 443,98 Mm3), alors que les retenues du barrage du 9 Avril 1947 ont atteint 94,05 Mm3, soit un taux de remplissage de 31,4%, contre 150,78 Mm3, une année auparavant (50,3%), précise-t-on.

Pour sa part, le barrage de Smir (province de Tétouan) a connu un taux de remplissage de 23,8%, soit une disponibilité d’eau de 9,67 Mm3, contre 9,88 Mm3 une année auparavant (24,3%), alors que le taux de remplissage du barrage Moulay El Hassan Ben El Mehdi s’est établi à 16,9% (4,85 Mm3), contre 23,7% en glissement annuel (6,81 Mm3).

Quant au barrage de Tanger Méditerranée (province de Fahs-Anjra), il a enregistré un volume de 16,41 Mm3 (74,5%) contre 20,34 Mm3 (92,4%), tandis que celui d’Ibn Battouta a enregistré 2,81 Mm3 (9,7%), Abdelkrim El Khattabi (province d’Al Hoceima) s’est établi à 3,16 Mm3 (27,2%), et Nakhla a affiché 4,33 Mm3 (100%).

Concernant le barrage Joumoua (province d’Al Hoceima), les retenues sont de 2,05 Mm3 (40,5%), contre 3,22 Mm3 durant la même période une année auparavant (63,9%).

Le volume et la régularité des précipitations ont eu un impact positif et direct sur l’amélioration du niveau de la nappe phréatique et du taux de remplissage des barrages.

Regardez aussi

La DEPF publie une étude sur les enjeux et les perspectives de développement du secteur agricole marocain

La Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF) a publié récemment une étude approfondie sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *