Accueil / Actualités / Actu Maroc / Programme gouvernemental en faveur du milieu rural
Loi sur l’agrégation dans le cadre du Plan Maroc Vert

Programme gouvernemental en faveur du milieu rural

Programme gouvernemental: Une panoplie de mesures pour améliorer les indicateurs socioéconomiques dans le milieu rural.

Le programme gouvernemental, présenté mercredi devant les deux Chambres du Parlement par le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, prévoit une panoplie de mesures visant à améliorer les indicateurs socio-économiques dans le milieu rural et faire face aux dysfonctionnements territoriaux.

Ces mesures, inscrites dans le quatrième axe relatif au renforcement du développement humain et de la cohésion sociale et territoriale, sont basées sur un diagnostic des acquis des politiques sociales et des défis à relever dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la santé, de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales, la précarité et la pauvreté et de la préservation de la cohésion sociale et familiale.

A cet égard, le programme gouvernemental s’engage à mettre en place un plan pour accélérer la réalisation du programme de réduction des disparités sociales et territoriales dans le monde rural, étalé sur 7 ans pour une enveloppe de 50 milliards de DH et réalisé dans le cadre d’un partenariat entre les différents départements ministériels, institutions, régions et collectivités territoriales.

Il s’agit également d’activer le rôle des fonds de mise à niveau sociale et de solidarité interrégionale, tout en renforçant les programmes actuels visant à désenclaver le monde rural et développer les zones de montagne.

Le programme gouvernemental prévoit aussi des mesures spéciales visant à encourager la scolarité, la formation et la lutte contre l’analphabétisme, en particulier en faveur des filles du milieu rural, en plus de renforcer le réseau des maisons des étudiants et des étudiantes, des logements de service pour les professeurs et professionnels de la santé dans le monde rural et des maisons d’hôtes à proximité des centres de santé en faveur des accompagnateurs des patients, en vue de rapprocher davantage les services publics des citoyens.

En vue de promouvoir l’équité et l’égalité des chances dans l’accès à l’éducation et à la formation, le programme gouvernemental souligne l’importance de la discrimination positive au profit du monde rural et l’encouragement de la scolarisation des filles de ce milieu, tout en comblant le manque enregistré dans la mise à niveau et le parachèvement des infrastructures scolaires et en veillant à la maintenance permanente des établissements scolaires et au renforcement et à l’amélioration de la qualité des services de soutien social.

En outre, le programme gouvernemental se fixe pour objectif de développer les mécanismes de ciblage des services précités et de renforcer le programme «Tayssir» et augmenter son budget en vue de garantir la scolarisation et élargir les zones géographiques et les cycles scolaires bénéficiant de ce système de soutien, sans oublier le développement des programmes de lutte contre la déperdition scolaire et de veille éducative.

Concernant le secteur de la santé, le programme gouvernemental ambitionne d’améliorer et généraliser l’accès aux services de santé dans le monde rural, à travers le lancement d’un programme national pour la mise à niveau des infrastructures de santé, des équipements et des ressources au niveau central et territorial.

Le gouvernement veut, dans ce sens, renforcer le programme de la santé ambulante en milieu rural, en dotant chaque zone sanitaire d’une unité médicale et d’une ambulance, en partenariat avec les collectivités territoriales et dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural.

Par ailleurs, le programme gouvernemental a évoqué des mesures visant à consacrer la santé de la mère et de l’enfant en tant que priorité nationale et stratégique, en particulier en mettant à niveau les espaces de natalité contrôlée dans le milieu rural, en créant des pôles régionaux multidisciplinaires dédiée à cette catégorie.

De même, le gouvernement prévoit d’affecter, au moins une fois par semaine, des cadres médicaux du secteur public et privé aux centres de santé en milieu rural, dans le cadre d’un contrat à durée déterminée, en plus d’établir des contrats avec les professionnels de la santé en vue de rouvrir les centres de santé fermés dans le monde rural.

Regardez aussi

Maroc-Australie: Projet de renforcement du partenariat

Maroc-Australie: Projet de renforcement du partenariat

Le Maroc et l’Australie veulent renforcer leur partenariat. L’ouverture d’une ambassade d’Australie à Rabat, prélude …

Chargement...