Accueil / Actualités / Actu internationales / Produits agricoles: Baisse de la consommation à venir
Produits agricoles: Baisse de la consommation à venir

Produits agricoles: Baisse de la consommation à venir

La consommation de produits agricoles sera en baisse dans les prochaines années.

Le dernier rapport de la FAO et de l’OCDE prévoit un ralentissement de la consommation de produits agricoles dans les dix années à venir.

L’Organisation des Coopérations pour le Développement Economique (OCDE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) ont publié une étude intitulée « Perspectives agricoles de 2017-2026 ». Elle examine de près les tendances agricoles à venir à travers 4 thèmes principaux : la consommation, la production, les échanges et les prix.

Tout d’abord, rappelons qu’au cours de la précédente décennie, l’agriculture mondiale a été stimulée par la Chine et sa forte demande, notamment en viande et en poisson. Les fluctuations du marché des biocarburants ont également engendré la hausse des prix des produits agricoles à hauteur de 8%, indique l’Economiste.

L’OCDE et la FAO considèrent que le marché de l’agriculture ne pourra pas continuer de croître dans les années à venir, au contraire. En cause : il ne semble pas y avoir une autre source de croissance pour prendre le relai de la Chine et ainsi stimuler le secteur d’activité. Le rapport indique toutefois que la production des produits agricoles continuera d’augmenter grâce à l’amélioration des rendements.

Les échanges commerciaux de produits agricoles vont enregistrer une progression deux fois moins rapide, indique l’étude menée. Toutefois, les importations assureront la sécurité alimentaire de beaucoup de pays, notamment ceux d’Afrique du Nord, Afrique Subsaharienne et Moyen-Orient. Ces régions risquent de contribuer de façon minime à la production mondiale en raison des incertitudes qui entourent les ressources hydriques et des instabilités politiques, précise L’Economiste.

Malgré ces prévisions, le Maroc essaie d’accroître son autosuffisance à travers, par exemple, la stimulation de la production de blé. Toutefois, les efforts fournis sur cette culture ont eu des répercussions sur d’autres céréales comme le maïs dont la production a baissé.

Regardez aussi

Viande, fruits, légumes… Les prix flambent !

Viande, fruits, légumes… Les prix flambent !

Viande, fruits, légumes… Les prix flambent ! Depuis quelques semaines, les prix des produits issus de …