Accueil / L'invité / Les conseils d’Abdesselam: Préparation du sol (Betterave à sucre)

Les conseils d’Abdesselam: Préparation du sol (Betterave à sucre)

Préparation du sol pour le semis de la betterave à sucre.

Abdesselam-AbidAbdesselam Abid est un agriculteur de la région de Abda à Jamaat Shaim dans la commune Lahdar.

Sur 86 hectares (dont 50 ha propres et 36 hectares loués), Abdesselam Abid est céréaliculteur, éleveur et producteur d’aliments de bétail.

Abdesselam Abid met à profit sa riche expérience et ses compétences précieuses au profit des agriculteurs marocains. Merci.


Les conseils d’Abdesselam: Préparation du sol (Betterave à sucre)

Dans toutes les cultures, l’agriculteur doit préparer le sol avant d’effectuer le semis. Aujourd’hui, nous allons parler de la préparation du lit de semence de la culture de la betterave à sucre.

La betterave à sucre est une culture annuelle, elle se sème à partir du mois de septembre jusqu’à novembre.

Avant toute opération de toute culture, l’agriculteur doit préparer la terre et pour ce faire, il est obligé de suivre certaines démarches qui, parfois. La préparation n’est pas toujours la même selon la culture à l’autre. Ce jour nous allons parler des méthodes de préparation du lit sol de la culture de la betterave à sucre.

La préparation du sol commence juste après la moisson des cultures précédentes, souvent des céréales. Une fois après avoir moissonné et ramassé les blés et la paille, l’agriculteur devra effectuer les opérations nécessaires pour préparer son sol, pour cela il va devoir suivre les étapes suivantes.

Enfouissement de la terre

Trois disques
Trois disques

L’enfouissement de la terre consiste à faire un labour profond, l’opération est pratiquée juste après la culture précédente c’est-à-dire au mois de juin et au maximum début juillet. A cette période, la terre est encore légère et contient de l’eau ce qui facilite le labour profond, n’use pas le matériel et économise de l’énergie (gasoil)».

Le matériel de base se compose d’un tracteur et d’une charrue ou un trois disques souvent utilisé au Maroc. La puissance du tracteur devra être suffisante pour tirer la charrue, au moins 80 chevaux pour un trois disques ou une charrue de deux socs, et 100 chevaux pour une trois socs. La profondeur du labour qui est de 25 à 30 cm devra être constante sur toute la parcelle et ne présentera aucun déréglage au cours du labour.

Le but est de retourner la terre et les restes de la culture précédente, jusqu’à leur disparition, afin qu’elles se décomposent après enfouissement et dans le but d’exposer la terre nouvellement en surface au soleil. Des grosses mottes de terre seront apparues sur le champ.

Cassage des mottes de la terre.

Trois disques
Cover Crop

Cette opération précède le semis de quelques jours, pour laisser aux mottes le temps de se décomposer et se fragiliser par le soleil et les intempéries.

Une pré-irrigation est préférable pour les semis précoces dans les terres argileuses, une fois le sol devenu sec, un passage avec un cover crop est suffisant pour briser les mottes en petits morceaux qui seront faciles à broyer.

Stuble plow
Stuble plow

S’il n’y a pas possibilité de pré-irrigation un passage avec un stuble plow (sorte de cover crop avec de grands disques et pesant plus lourd que ce dernier) casse en petits morceaux les mottes de terre pour que le passage qui suit donne un meilleur résultat.

 

Herse rotative
Herse rotative

Lit de semence

Une fois le labour terminé, la terre n’est pas prête pour accueillir les semences de betterave à sucre, tant qu’elle contient encore des petites mottes est n’est pas plate, surtout dans les sols lourds et argileux. L’opération finale donc consiste à avoir une terre plate et fine. Un passage avec un rotavator ou une herse rotative est obligatoire, pour accomplir cette tâche, cet  engin en un seul passage est capable de broyer les mottes, réaliser un nivellement et presser le sol pour qu’il soit bien plat et ne face figure à aucun bossage.

En résumé

La préparation du sol est une opération primordiale, c’est elle qui nous facilite le passage du semoir, l’introduction de façon équitable des engrais dans le sol, et la pose des semences de la betterave à sucre dans le sol de manière précise et correcte. Une fois que toutes ces étapes sont bien réalisées, nous pouvons dire que le lit de semence est prêt et que l’opération suivante que nous allons aborder prochainement sera facile à réaliser.

* Ce contenu est la propriété d’AgriMaroc.ma. Toute demande de reproduction, partielle ou complète doit être formulée à contact@agrimaroc.ma

Pour recevoir la Newsletter AgriMaroc.ma sur l’actualité des professionnels
Newsletter AgriMaroc.ma

Regardez aussi

Wafae Kirat : « Les agricultrices de Berkane appellent à l’aide. »

Wafae Kirat : « Les agricultrices de Berkane appellent à l’aide.»

Face à une situation précaire, les agricultrices de Berkane appellent à l’aide. Les agricultrices de …