Accueil / Actualités / Actu Maroc / Pomme: Importance de la culture à Fès-Meknès
Pomme: Importance de la culture à Fès-Meknès

Pomme: Importance de la culture à Fès-Meknès

La pomme, une culture substantielle de la région Fès-Meknès.

La pomme est l’une des principales cultures de rosacées fruitières au Maroc. Elle a une importance toute particulière dans la région de Fès-Meknès qui concentre un tiers de la production nationale.

Les pommiers couvrent une superficie de 49 000 hectares au Maroc : il s’agit de la 2e culture de rosacées fruitières la plus importante. Cette culture a une place substantielle dans la région de Fès-Meknès qui concentre un tiers de la production et des superficies cultivées au niveau national. Les principales zones de production de la région sont les provinces d’Ifrane, avec 190 000 T soit 45% de la production régionale, Sefrou (28%) puis El Hajeb et Boulemane.

Au titre de la campagne agricole 2015/2016, la production régionale a été de 354 268 T pour une superficie cultivée de 15 700 ha. La région de Fès-Meknès se différencie également pour la qualité et la quantité de production. Au niveau national, la production a été de 687 000 T pendant la campagne 2015-2016, soit un rendement moyen de 17,8 T/ha. Or, dans la région, le rendement moyen de près de 22,6 T/ha avec des pics allant jusqu’à 30 T/ha !

Les premières cultures de pommes ont été introduites dans les zones montagneuses telles que Khénifra, El Hajeb, Sefrou, Midelt, Meknès et Ifrane où les conditions climatiques sont très favorables à la pomme.

Le Plan Maroc Vert (PMV) ainsi que certaines initiatives privées ont permis à la filière de se développer considérablement au cours de la dernière décennie. De nombreuses subventions ont été financées par le Fonds de Développement Agricole (FDA) à l’initiative du Départements de l’Agriculture et du PMV, rapporte L’Economiste.

Ces divers plans d’action ont permis de tripler la surface cultivée en pomme à Ifrane. Désormais,  « le pommier occupe près de 8 000 ha au niveau de la vallée de Tigrigra (près d’Azrou) et Dayet Aoua (entre Imouzzer et Ifrane) », se réjouit Abdelkader El Machhouri, Directeur provincial de l’Agriculture (DPA) à Ifrane.

La pomiculture a eu un impact socio-économique très positif dans la région de Fès-Meknès grâce à sa forte valeur ajoutée. En effet, de nombreux agriculteurs, qui cultivaient les céréales, touchaient en moyenne 1 200 Dh/ha. Désormais, ceux qui se sont convertis à la pomiculture dégagent des bénéfices de 150 000 Dh/ha. Lors du Festival de la pomme qui s’est déroulé le mois dernier à Ifrane, le directeur de la DPA a fait remarquer que la filière pomme prodiguait quelques 3 millions de journées de travail  pour un chiffre d’affaires de 10 milliards de Dh.

Regardez aussi

Agrumes de Berkane: Levée de la suspension d’exportation aux USA

Agrumes de Berkane: Levée de la suspension d’exportation aux USA

Levée de la suspension provisoire d’exportation des agrumes de Berkane vers les USA. La suspension …