Accueil / Actualités / Actu Maroc / Pomme: Importance de la culture à Fès-Meknès

Pomme: Importance de la culture à Fès-Meknès

La pomme, une culture substantielle de la région Fès-Meknès.

La pomme est l’une des principales cultures de rosacées fruitières au Maroc. Elle a une importance toute particulière dans la région de Fès-Meknès qui concentre un tiers de la production nationale.

Les pommiers couvrent une superficie de 49 000 hectares au Maroc : il s’agit de la 2e culture de rosacées fruitières la plus importante. Cette culture a une place substantielle dans la région de Fès-Meknès qui concentre un tiers de la production et des superficies cultivées au niveau national. Les principales zones de production de la région sont les provinces d’Ifrane, avec 190 000 T soit 45% de la production régionale, Sefrou (28%) puis El Hajeb et Boulemane.

Au titre de la campagne agricole 2015/2016, la production régionale a été de 354 268 T pour une superficie cultivée de 15 700 ha. La région de Fès-Meknès se différencie également pour la qualité et la quantité de production. Au niveau national, la production a été de 687 000 T pendant la campagne 2015-2016, soit un rendement moyen de 17,8 T/ha. Or, dans la région, le rendement moyen de près de 22,6 T/ha avec des pics allant jusqu’à 30 T/ha !

Les premières cultures de pommes ont été introduites dans les zones montagneuses telles que Khénifra, El Hajeb, Sefrou, Midelt, Meknès et Ifrane où les conditions climatiques sont très favorables à la pomme.

Le Plan Maroc Vert (PMV) ainsi que certaines initiatives privées ont permis à la filière de se développer considérablement au cours de la dernière décennie. De nombreuses subventions ont été financées par le Fonds de Développement Agricole (FDA) à l’initiative du Départements de l’Agriculture et du PMV, rapporte L’Economiste.

Ces divers plans d’action ont permis de tripler la surface cultivée en pomme à Ifrane. Désormais,  « le pommier occupe près de 8 000 ha au niveau de la vallée de Tigrigra (près d’Azrou) et Dayet Aoua (entre Imouzzer et Ifrane) », se réjouit Abdelkader El Machhouri, Directeur provincial de l’Agriculture (DPA) à Ifrane.

La pomiculture a eu un impact socio-économique très positif dans la région de Fès-Meknès grâce à sa forte valeur ajoutée. En effet, de nombreux agriculteurs, qui cultivaient les céréales, touchaient en moyenne 1 200 Dh/ha. Désormais, ceux qui se sont convertis à la pomiculture dégagent des bénéfices de 150 000 Dh/ha. Lors du Festival de la pomme qui s’est déroulé le mois dernier à Ifrane, le directeur de la DPA a fait remarquer que la filière pomme prodiguait quelques 3 millions de journées de travail  pour un chiffre d’affaires de 10 milliards de Dh.

Regardez aussi

Prévisions météorologiques du jeudi 19 juillet 2018

Prévisions météorologiques du jeudi 19 juillet et la nuit suivante. Voici les prévisions météorologiques pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *