Accueil / Technique / Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc
newsletter agrimaroc.ma
Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc
Avec une superficie qui fait plus de 60.000 ha, la pomme de terre est la plus grande culture irriguée au Maroc - (ph:DR)

Pomme de terre: Les stratégies de lutte au Maroc

Les différentes stratégies de lutte pour la culture de la pomme de terre au Maroc.

Avec une superficie qui fait plus de 60.000 ha, la pomme de terre est la plus grande culture irriguée au Maroc. Elle est même plus importante que la betterave à sucre. C’est aussi une culture qui est bien adaptée au pays puisqu’elle est cultivée tout au long de l’année (contrairement à l’Europe) et dans toutes les régions du Royaume. Cependant, elle reste dominée par la conduite traditionnelle qui se traduit par de faibles rendements et le recul du volume des exportations. Peu de travaux ont été effectués afin de répondre aux contraintes (rentabilité, faiblesse du rendement, …) plombant cette culture qu’il faut mettre en valeur afin de lui attribuer la place qu’elle mérite. En ce qui concerne l’aspect phytosanitaire, la majorité des agriculteurs pratiquent la lutte phytosanitaire d’une manière anarchique d’où la nécessite de formation des applicateurs de pesticides (matériel, protection des ouvriers, etc.) et de l’encadrement des agriculteurs pour une lutte intégrée. En règle générale, la lutte contre les principales maladies fongiques de la pomme de terre se fait en 2 étapes.

Avant la plantation

Il est conseillé d’opter pour la rotation culturale entre les solanacées et les autres familles. Il faut éliminer les résidus des précédents culturaux (repousses et feuilles) ainsi que les mauvaises herbes (surtout de la famille des solanacées). Les lieux de stockage des récoltes précédentes et de l’outillage doivent être désinfectés. Il est nécessaire de choisir une variété relativement résistante (dans la mesure du possible) et une semence certifiée.

Après la plantation 

Il conseillé de conduire la culture en butte. Il faut éviter l’irrigation par aspersion et les excès d’azote. Les fanes et les plants malades doivent être régulièrement éliminés.

La lutte chimique 

Le choix du produit approprié (contact, systémique, mode d’action, etc.) pour lutter contre les maladies fongiques de la pomme de terre est régi par plusieurs paramètres à savoir le stade de la plante, le but du traitement (préventif ou curatif) et la taille de l’aire de traitement (foyer ou général).

Les modèles d’aide à la prise de la décision de traitement, très utilisés dans les grands pays producteurs de la pomme de terre (Pays-Bas, Belgique, France, etc.), se basent essentiellement sur une bonne prévision des conditions climatiques, qui ne dépasse pas les 5 jours (dans les meilleurs des cas). D’autres paramètres sont pris en considération tels que le niveau de résistance de la variété, le type du sol, le précédent cultural et le stade de la culture.

Regardez aussi

Botrytis: Lutter contre la pourriture grise de la vigne

Botrytis: Lutter contre la pourriture grise de la vigne

Techniques de lutte contre la pourriture grise de la vigne (Botrytis). Le Botrytis, aussi appelé …

Chargement...